Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





New York: enquête après les meurtres d'un imam et de son assistant


Lundi 15 Août 2016 modifié le Lundi 15 Août 2016 - 13:46

Les enquêteurs cherchaient, ce dimanche 14 août, à établir le mobile d'un homme en fuite qui a abattu la veille, en plein jour, un imam et son adjoint de balles dans la tête à New York, un crime dénoncé par la communauté musulmane comme islamophobe.




La police de New York a diffusé dimanche matin un portrait robot du tireur présumé, qui avait été vu en train de fuir la scène du crime, dans le district du Queens, avec une arme à la main. L'homme est croqué avec une barbe sur des joues creuses, de fines lunettes et de courts cheveux bruns. «Rien n'indique dans l'enquête préliminaire qu'ils aient été ciblés en raison de leur foi», avait expliqué samedi à la presse Henry Sautner, un inspecteur new-yorkais, insistant sur le fait que les motivations du tireur ne sont pas connues à ce stade.

Mais de nombreux manifestants et représentants de la communauté musulmane ont immédiatement fustigé un acte pour eux clairement anti-musulman, et un climat islamophobe alimenté notamment par les diatribes du candidat républicain à la Maison Blanche, Donald Trump.

Islamophobie ou règlement de comptes ?


Samedi, peu avant 14h heure locale, Maulama Akonjee, 55 ans, et son assistant Thara Uddin, 64 ans, vêtus de tenues traditionnelles permettant de les identifier comme musulmans, sortent de la mosquée Al-Furqan Jame Masjid dans le quartier d'Ozone Park, où vit une importante communauté musulmane, principalement originaire du Bangladesh.

Ils marchent quelques mètres avant qu'un homme ne s'approche d'eux par derrière, selon la police qui s'appuie sur des témoins oculaires ainsi que des images de vidéosurveillance, avant de leur tirer dans la tête et de prendre la fuite. Les deux religieux sont transportés à l'hôpital Jamaica, où le décès de l'imam Akonjee a été constaté et où Thara Uddin a succombé à ses blessures.

Si les autorités assurent ne privilégier aucune piste, Sarah Sayeed, du bureau du maire de New York, a de son côté affirmé que la police examinait ce double meurtre «sous tous les angles».

(Avec AFP)
Lundi 15 Août 2016 - 10:32





Nouveau commentaire :
Twitter