Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Morano à Sarkozy: "Tu vas te calmer un petit peu!"


Mercredi 17 Décembre 2014 modifié le Samedi 20 Décembre 2014 - 00:53

Ce n'est plus le grand amour entre Nicolas Sarkozy et l'un de ses plus fidèles soutiens, Nadine Morano.




Les échanges ont été très vifs entre Nadine Morano et le patron de l'UMP ce 9 décembre, lors d'une réunion au siège du parti en présence d'un autre "ami" de Sarkozy, Brice Hortefeux. Rapportée dans la presse française la semaine passée, voici que Le Canard Enchaîné retranscrit ce mercredi mot à mot le dialogue houleux entre les deux personnalités. Motif de la bisbrouille: un poste de secrétaire nationale à la formation professionnelle, proposé par Sarkozy mais dont Morano ne veut pas.

"Je ne veux pas de ce secrétariat", lui répond l'ancienne ministre. Nicolas Sarkozy s'emporte: Quoi? Tu me dis non?" - "Tu vas te calmer un petit peu!" lance alors Morano.

La tension étant trop vive, les deux s'isolent dans un bureau. "Tu te rends compte? Comment tu me parles, alors que j'ai tout fait pour toi?", fulmine Sarkozy. "Je t'ai nommée ministre contre tous les connards qui ne voulaient pas que tu entres au gouvernement. Je me suis battu pour que tu sois tête de liste aux européennes dans l'Est. Je leur ai dit à tous, à Baroin, à Accoyer : 'Ne touchez pas à Morano, parce que si vous touchez à elle, c'est moi que vous attaquez'. Tu sais, il y en a beaucoup qui ne t'aiment pas à l'UMP."

"- Et toi, tu crois que tout le monde t'aime à l'UMP ?", réplique-t-elle. "Je t'ai toujours soutenu. Donc tu as peut-être été là pour moi, mais j'ai aussi été là pour toi. Match nul."

"Ecoute Nicolas, j'ai dit ce que j'ai dit. Ça suffit!", poursuit Morano, en référence à ses récentes déclarations sur Alain Juppé, un "homme d'Etat" selon elle, mais surtout le grand rival de Sarkozy pour les primaires de 2017.

"Moi, je ne peux rien dire, alors que ta coqueluche montée sur échasses peut se permettre de tout dire", lâche-t-elle enfin, avant que Sarkozy ne sorte furieux de la salle. La vice-présidente de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, à qui Nadine Morano faisait référence, appréciera...
Mercredi 17 Décembre 2014 - 22:17

Source 7sur7




Nouveau commentaire :
Twitter