Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Mohammed VI ou le retour gagnant du Maroc en Afrique




Alors que s'achève la tournée royale en Afrique, l'heure est au bilan de cette grande percée diplomatique qu'a réalisée le Maroc. À travers ses multiples étapes, ses discours entreprenants, ses projets dynamiques, Mohammed VI a incontestablement donné un nouveau visage à la relation entre le Maroc et les pays africains. Dans son dorénavant célèbre discours d'Abidjan, le Roi du Maroc résume l'esprit de ce grand tournant : "Si la coopération, hier, était basée sur la confiance et les liens historiques, elle est, aujourd’hui, de plus en plus fondée sur l’efficacité, la performance et la crédibilité". Une manière de souligner que cette relation, jadis affective, est aujourd'hui basée sur la raison qu'imposent les intérêts mutuels et une gestion rationnelles de ces destins structurellement imbriqués.

Par Mustapha Tossa




Mohammed VI ou le retour gagnant du Maroc en Afrique
Mais avant d'arriver à ce stade ultime, il est possible de décomposer la tournée royale en trois séquences qui résument toute la symbolique de la démarche marocaine. La première touche la personne du Roi lui même. Auréolé de son titre de commandeur des croyants, incarnant un Islam modéré et tolérant, Mohammed VI a offert à l'opinion africaine une image d'une rare intensité, celle d’un Roi en train de prier dans une mosquée africaine, entourée de croyants africains pour qui le leadership religieux du Maroc est source d'inspiration et d'admiration. Cette image est d'autant plus précieuse qu'elle intervient à u moment crucial où l'ensemble de cette région est vilement agressé par un discours de haine et d'intolérance religieuse. La posture de Mohammed VI est d'offrir et d'accentuer une alternative apaisée qui parvient à faire la belle synthèse entre la croyance religieuse et le vivre ensemble dont l'Afrique dans sa grande richesse et multiplicité a grand besoin.

Mohammed VI s'est par même occasion offert des bains de foules qui en disent long sur sa popularité et l'indice de sympathie et d'adhésion dont il jouit dans ces territoires africains. Les nombreuses photos prises avec des citoyens ordinaires qui alimentent les réseaux sociaux montrent la belle proximité du souverain marocain avec une opinion africaine de plus en plus avide du Maroc.

La seconde séquence est économique. La tournée royale a été mise sous les signes du lancement de grands chantiers qui scellent le lien économique entre le Maroc et ces pays africains inscrivant dans la durée. Le fleuron des entreprises privées marocaines a été mobilisé. De grandes entreprises publiques de l'Etat sont engagées pour donner à cette relation économique avec l'Afrique, souvent habituée à une prédation éphémère, la permanence et l'engagement durable qui lui fait tant défaut.

Sur ce plan particulier, Mohammed VI a incontestablement fait la différence. Là où certains avait choisi la stratégie des valises de pétrodollars pour acheter les consciences, les réseaux et les fidélités, là ou d'autres ont préféré militariser à outrance leurs relation avec ce continent, le Maroc est venu avec des projets économiques qui engagent les acteurs africains et les transforment en producteurs de leur propres richesses. Les balises inédites d'une grande coopération sud sud sont ainsi lancées. Là aussi l'historique discours d'Abidjan acte ce tournant : "La crédibilité veut que les richesses de notre Continent bénéficient, en premier lieu, aux peuples africains. Cela suppose que la coopération sud/sud soit au cœur de leurs partenariats économiques".

Mohammed VI a profité de sa tournée africaine pour tenter d'insuffler un nouvel esprit à cette Afrique inquiète pour son présent et angoissée par son avenir. La tonalité est grave à la hauteur des enjeux qui attendent des pays africains. Mohammed VI prend les accents d'un harangueur de consciences, d'un créateur d'énergie et de volontés lorsqu'il lance à l'encontre des Africains :" Si le siècle dernier a été celui de l'indépendance des Etats africains, le 21ème siècle devrait être celui de la victoire des peuples contre les affres du sous-développement, de la pauvreté et de l'exclusion" et de mettre en perspective l'avenir qui s'annonce :"J’invite chacun de vous à imaginer ce que serait, alors, notre continent Africain, libéré de ses pesanteurs ".

La troisième séquence est purement politique. Cette tournée a consacré le Maroc comme une incontournable puissance africaine qui participe non seulement à la protection de ces territoires du danger déstabilisateur du terrorisme qui les menace mais aussi, puissance médiatrice qui participe à la résolution des conflits.

Une tournée à succès à multiples facettes qui fera certainement avancer l'agenda politique marocain dont la phase inévitable passe par la consolidation diplomatique de son unité territoriale.



Samedi 8 Mars 2014 - 12:29



Samedi 8 Mars 2014 modifié le Samedi 8 Mars 2014 - 13:13


1.Posté par mahiou le 08/03/2014 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J' ai entendu lors d'une émission de boulitik algérienne avec comme invité un politologue? et le responsable du journal a scandale " liberté"? ( un véritable athée) critiquer la tournée du ROI M6. Surtout au Mali on comprend aisément pourquoi il y a de quoi s'inquiéter la tournée du roi a bien réussi a faire son effet.

2.Posté par Rosa le 08/03/2014 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un dicton de chez nous "qui est à quelques détails près" universel dit que quand on ne peut accéder à un fruit, on prétend qu'il est pourri!!! Laissez-les critiquer tout leur soûl, nous sommes tous unis autour de notre intgrité et notre foi en notre bonne cause! Et que ceux que ça dérange n'ont qu'à étouffer dans leur venin!!

3.Posté par power le 08/03/2014 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Roi du Maroc est un véritable stratège, et un visionnaire sans équivalent en Afrique. Les chiens peuvent continuer a aboyer la caravane est déjà passé. La jalousie dessert ceux qui la crée et fait avancer ceux qui la subissent. fin de citation.

4.Posté par ZZ le 09/03/2014 15:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le roi cherche une solution durable au sous développement de l'Afrique, qui n'est pas justifié étant donné les ressources humaines et pétrolières, minières, espaces, eau
Donc les africains n'ont pas le droit à rester pauvre dans des pays riches et à mourir pour traverser vers l'Europe alors que les européens arrivent sains et saufs chez nous pour investir , travailler ou simplement comme des touristes
Le moyen orient a été sur développé rien qu'avec ses richesses de sous sol.
Un probléme que le Maroc subit ses conséquences est celui de l'immigration clandestine ?
En fait, les européens accusent le Maroc de ne pas les arreter et l'accuse de ne pas être comprhénsif avec leur situation
Et nos frères africains accusent le Maroc d'être le gendarme de l'Europe,
Un troisième intervenant, c'est l'Algérie car ces hommes, femmes et meme enfant entrent au Maroc à travers l'Algérie et si en Algérie ces immigrés payent pour traverer les frontières marocaines et payent ceux qu'ils ont amené de chez eux c'est à dire la maphia , au Maroc ,ils arrivent mains, ventres et poches vides et l'Algérie prend le provocateur à détruire tout projet visant la solution à cette problématique .
La tournée du roi en Afrique, vise le développement surtout économique de l'Afrique, les investissements africains et l'infrastructutres en Afrique====== la création des emplois , et la facilitation de la vie quoitidienne au niveau logement, banque, électricité , eau potable
Tous est chez eux pourquoi mourir en fermant les yeux des cadeaux offerts par Dieu?
Enfin, pourquoi des gens ont peur d'une concurrence légale au niveau de l'Afrique, pourquoi les responsables algériens veulent que Mali reste sous pression et que le Maroc soit privéd'une partie de ses terres.
L'argent de pétrole algérien doit montrer son impact positif non en Afrique mais simplement en Algérie
Pour les voisins, peut être que l'après pétrole ===retour de la fraternité et le bon voisinage

Nouveau commentaire :
Twitter

France | Maghreb | Atlas Eco | Société | Sport | Culture & Médias | International | Religion | Environnement | Opinion | Décryptages | Informations légales | Sience & Santé | Lu dans la presse | Fil direct | Les indiscrets | Atlas des livres | Opinions | Entretiens