Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Mohammed VI met le développement humain au coeur de la coopération maroco-gabonaise


Lundi 8 Juin 2015 modifié le Mercredi 10 Juin 2015 - 18:07

Le roi Mohammed VI et le président gabonais Ali Bongo Ondimba ont présidé, lundi au palais présidentiel à Libreville, la cérémonie de présentation de la coopération maroco-gabonaise en matière de développement humain, notamment le partage d'expériences entre l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) et la Stratégie d'Investissement Humain du Gabon (SIHG).




Mohammed VI met le développement humain au coeur de la coopération maroco-gabonaise
Ces deux politiques intégrées, qui visent la réduction de la pauvreté et la lutte contre les facteurs aggravants de la précarité, traduisent la ferme volonté des deux chefs d'Etat d'œuvrer pour le bien-être de leurs citoyens et le développement durable de leurs pays respectifs.

De même, le partage par le royaume de son expertise avérée, acquise au cours des dix années de la mise en œuvre de l'INDH, confirme, une nouvelle fois, la détermination du Maroc et du Gabon d'approfondir et d'élargir leur partenariat mais aussi de compter sur leurs propres forces pour répondre aux aspirations légitimes de leur deux peuples frères, si attachés à la coopération afro-africaine.

Voici les quatre conventions qui ont été signées à cette occasion:

La première convention, qui a trait à la coopération en matière de prise en charge des enfants autistes et trisomiques, a été signée par le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad et le ministre gabonais de la Santé et de la Prévoyance sociale,Jean-Pierre Oyiba.

Cette convention a pour objet de mettre en œuvre la coopération entre les parties dans les domaines de la prise en charge et de l'insertion de l'enfant vivant avec un handicap mental, notamment l'autisme et la trisomie. La partie gabonaise s'engage à mettre à disposition les bâtiments, les équipements bureautiques, la logistique et la prise en charge contractuel du personnel marocain.

La partie marocaine s'engage à accompagner la mise en place des équipements techniques liés aux projets éducatifs, à former le personnel éducatif spécialisé et à appuyer les capacités des structures de prise en charge et d'aide à l'insertion des enfants autistes ou trisomiques.

Quant à la deuxième convention, signée par Mohamed Hassad et Jean-Pierre Oyiba, elle porte sur la coopération en matière de mise en place des unités médicales d'hémodialyse. Elle a pour objet de mettre en place des centres de dialyse de proximité et à assurer le fonctionnement régulier de ces centres dans les différentes provinces du Gabon.

En vertu de cette convention, la partie gabonaise s'engage à mettre à disposition des bâtiments devant abriter les structures et le personnel nécessaires. La partie marocaine s'engage à assurer un accompagnement pour la mise en place des équipements médicaux et biomédicaux, à former le personnel paramédical, médical et biomédical, à travers des stages de formation dans des entités marocaines appropriées et à former le personnel en matière d'utilisation des équipements et leur maintenance.

La troisième convention est un mémorandum d'entente en matière d'Artisanat et d'économie sociale et solidaire. Elle a été signée par la ministre de l'Artisanat, de l'économie sociale et solidaire, Mme Fatima Merouane, et le ministre gabonais du Commerce, des petites et moyennes entreprises, de l'Artisanat et du développement des services, M. Gabriel Tchango.

Ce mémorandum fixe le cadre de collaboration dans le domaine de l'artisanat et de l'économie sociale et solidaire, ainsi que les modalités de coopération en matière d'assistance technique, de formation professionnelle, de promotion et de renforcement des capacités.

Le quatrième document concerne une convention cadre de coopération dans le domaine de la formation professionnelle entre, d'une part, l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et l'Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), et, d'autre part, le ministère du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle de la République gabonaise. Elle a été signée du côté marocain par M. Larbi Bencheikh, directeur général de l'OFPPT et Abderrahim Kadmiri, directeur général de l'Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), et du côté gabonais, par M. Simon Ntoutoume Emane, ministre du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle.

Cette convention cadre fixe le cadre global de coopération et de partenariat entre les deux parties dans le domaine de la formation professionnelle. Les programmes de coopération, visés par cette convention, s'attacheront à la promotion d'actions de coopération technique.
Lundi 8 Juin 2015 - 20:15






1.Posté par VAYA le 09/06/2015 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette tournée du roi prouve bien que le maroc s'intéresse réellement à l'Afrique. et Mohammed VI a bien raison d'y aller . les racines du Maroc sont en afrique et une coopération SUD-SUD est bénéfique pour les africains. Alors bravo au roi du maroc !

Nouveau commentaire :
Twitter