Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







Migrants en France: Hamon se prononce en faveur de "visas humanitaires"


Mercredi 18 Janvier 2017 modifié le Jeudi 19 Janvier 2017 - 06:41




Migrants en France: Hamon se prononce en faveur de "visas humanitaires"
Benoît Hamon, candidat à la primaire organisée par le PS, a réaffirmé mardi soir à Bordeaux sa volonté d'instaurer des "visas humanitaires" pour accueillir les migrants, accusant la France de ne pas faire autant qu'elle le pourrait dans ce domaine.

"Non seulement nous ne faisons pas ce que nous devons en terme d'hospitalité, mais nous ne faisons pas ce que nous pouvons !", a lancé l'ancien ministre socialiste lors d'une réunion publique au théâtre Fémina (1.100 places), devant une salle comble.

"Je propose qu'on humanise le transfert de ces populations de migrants des pays qu'elles fuient vers l'Europe", a-t-il dit. Pour M. Hamon, cela nécessitera notamment la "remise en cause des accords européens de Dublin" - qui stipulent qu'un demandeur d'asile ne peut déposer son dossier que dans le pays où il est enregistré pour la première fois - et la création d'un "visa humanitaire" organisant la venue de migrants sur le sol européen dans des conditions décentes, pour y étudier leur candidature.

"Ce n'est pas pour que demain, des millions de migrants viennent sur le territoire français, là on parle de dizaines de milliers de personnes. Mais quand on est la France, cinquième puissance mondiale (...), on peut accueillir un peu plus que 0,12% de sa population", a jugé M. Hamon.

Citant l'exemple de l'Allemagne et de "l'impact économique positif des réfugiés", il a souhaité que les demandeurs d'asile en France soient formés à l'apprentissage de la langue et, "dès trois mois", puissent commencer à être insérés dans le marché du travail.

"Il faut mettre toutes les chances de leur côté pour qu'ils réussissent leur insertion sociale, condition indispensable si nous ne voulons pas que, d'une manière ou d'une autre, ces flux migratoires créent de l'angoisse, de la peur et du désordre", a ajouté le candidat.

Et de critiquer François Fillon, "qui revendique ses racines chrétiennes" mais "n'est chrétien que quand ça l'arrange". Car s'il "observait les recommandations de l'autorité spirituelle" des chrétiens, le pape François, "il verrait que dans ses encycliques sur les migrants, il invite les Etats et les citoyens à faire le geste d'hospitalité, de l'accueil de celui qui est plus pauvre que soi", a déclaré Benoît Hamon, déchaînant les applaudissements d'une salle très majoritairement composée de jeunes.

François Fillon a proposé la semaine dernière de fixer un quota annuel d'accueil des étrangers sur le sol français voté par le Parlement, inspiré par le Canada.

Avec AFP
Mercredi 18 Janvier 2017 - 11:40





Nouveau commentaire :
Twitter