Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Mezouar s'entretient à Londres avec son homologue britannique


Mercredi 25 Mars 2015 modifié le Mercredi 25 Mars 2015 - 08:15

Le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, s'est entretenu, mardi à Londres, avec son homologue britannique, Philip Hammond, des relations bilatérales et de plusieurs questions régionales et internationales d'intérêt commun.




L'entretien, qui s'est déroulé en présence notamment de l'ambassadeur du Maroc en Grande-Bretagne, Lalla Joumala, et de hauts responsables du Foreign office, a porté ainsi sur les derniers développements survenus sur les scènes régionale et internationale, en particulier la situation en Irak, en Syrie et au Yémen, ainsi que la question palestinienne, la lutte contre le terrorisme et le dialogue inter-libyen que le Maroc abrite pour aider les factions rivales libyennes à parvenir à un accord.

Ces discussions maroco-britanniques, qui s'inscrivent dans le cadre des consultations régulières entre Rabat et Londres, ont été marquées par une concordance de vue des deux ministres concernant toutes les questions bilatérales, eu égard à l'excellence des relations qui lient le Maroc et la Grande-Bretagne.

MM. Mezouar et Hammond se sont mis d'accord sur l'importance d'ouvrir de nouvelles perspectives devant les relations bilatérales et de les diversifier davantage en se basant sur les valeurs communes des deux pays et les relations historiques séculaires qui unissent les institutions monarchiques marocaine et britannique.

Les deux parties ont évoqué, à cette occasion, les derniers développements de la crise libyenne. Le ministre des Affaires étrangères britannique a salué dans ce cadre la tenue du dialogue inter-libyen au Maroc et le rôle du Royaume à faciliter un accord politique qui mettra fin aux violences sur le terrain en Libye.

Pour sa part, M. Mezouar a affirmé que le Maroc continue à soutenir le processus onusien et à contribuer à réussir et à faciliter la mission du représentant personnel du Secrétaire général de l'ONU en Libye dans la perspective de parvenir à une solution politique et à préserver l'unité et la souveraineté de la Libye.

Les deux parties se sont mis d'accord pour promouvoir le processus des pourparlers entre les parties libyennes et à veiller à son aboutissement pour préserver la paix et la stabilité en Libye et dans la région.

Concernant la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, les deux ministres ont convenu de poursuivre la coordination entre le Maroc et la Grande-Bretagne en la matière. Le ministre britannique a salué, dans ce cadre, le rôle du Maroc et son expérience dans la lutte contre l'extrémisme et la diffusion des valeurs de paix et de stabilité dans la région et des principes de l'islam prônant la paix et la cohabitation entre les peuples, faisant part de l'intérêt de la Grande-Bretagne pour l'expérience marocaine dans l'encadrement du champ religieux et la formation des imams.

Les deux ministres ont évoqué, par ailleurs, la situation en Tunisie et l'attentat terroriste du Musée du Bardo, soulignant l'importance de continuer à soutenir ce pays maghrébin dans sa lutte contre le terrorisme et à contribuer à la réussite de son expérience de transition démocratique.

Ils ont fait part également de leur inquiétude de la situation au Yémen et souligné l'importance du dialogue entre les différentes factions rivales yéménites, de l'appui des efforts onusiens et du rejet de la violence qui a des conséquences périlleuses sur toute la région.

La situation en Syrie et en Irak et la menace de Daech sur la région était également au menu des entretiens de MM. Mezouar et Hammond, qui ont fait part de leur préoccupation des ramifications de cette menace dans la région du Sahel africain.

D'un autre côté, M. Mezouar a insisté auprès du ministre des Affaires étrangères britannique pour que la communauté internationale prenne ses responsabilités à l'égard des agissements israéliens en Palestine et à Al Qods Acharif en particulier, affirmant que le Maroc, eu égard au fait que le Roi Mohammed VI, préside le Comité Al Qods, condamne toutes les pratiques visant la judaïsation de la ville sainte et les opérations de colonisation menées par Israël. Il a également réitéré l'appel à un retour à la table des négociations pour parvenir à la création d'un Etat palestinien avec Al Qods comme capitale.

Après ses entretiens au Foreign Office, M. Mezouar a tenu une rencontre-débat avec les ambassadeurs arabes accrédités à Londres, portant sur les défis politiques, économiques et sécuritaires auxquels les pays arabes sont confrontés ainsi que les problématiques au menu du prochain sommet arabe en Egypte, dont la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme, l'issue de la question palestinienne et le blocage du processus de paix à la lumière de la poursuite de l'entêtement d'Israël à travers sa politique de colonisation et son processus de judaïsation d'Al Qods.
Mercredi 25 Mars 2015 - 01:11





Nouveau commentaire :
Twitter