Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Message du Roi Mohammed VI aux participants à la 4ème conférence des "Amis du peuple syrien"


Mercredi 12 Décembre 2012 modifié le Jeudi 13 Décembre 2012 - 08:41




Message du Roi Mohammed VI aux participants à la 4ème conférence des "Amis du peuple syrien"
Le Roi Mohammed VI a adressé un message aux participants à la 4ème conférence ministérielle du groupe des amis du peuple syrien dont les travaux ont débuté mercredi matin à Marrakech.

Voici le texte intégral du message royal dont lecture a été donnée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani.

"C'est pour Nous un motif de joie que le Royaume du Maroc, terre de dialogue et de concorde, abrite la quatrième session de la réunion ministérielle du Groupe des Amis du peuple syrien, en présence d'un nombre de plus en plus grand de représentants de haut niveau d'Etats frères et amis, d'organisations et d'institutions internationales et régionales influentes. Nous saluons également la participation efficace de la Coalition nationale syrienne des forces révolutionnaires et de l'opposition, ce qui renforce ce "Groupe international" et conforte sa capacité d'appui à la lutte du peuple syrien frère.

Nous espérons que la conférence de Marrakech marquera une étape significative vers l'arrêt du cycle de violence en Syrie et la concrétisation des attentes légitimes des Syriens, qui aspirent à la démocratie, à la liberté, au respect de la souveraineté de la Syrie et à la préservation de son unité nationale et de son intégrité territoriale.

Nous fondons de grands espoirs sur les résultats positifs escomptés et sur la valeur ajoutée concrète que ce "Groupe" efficient ne manquera pas d'apporter, en vue de conforter les efforts internationaux et les démarches onusiennes visant à trouver une solution politique à la crise syrienne, et à consolider le processus de transition politique dans ce pays pétri d'histoire. Il s'agit également de mobiliser les volontés, les potentialités et les moyens d'action pour assurer des secours humanitaires d'urgence à des centaines de milliers de Syriens sinistrés, à l'intérieur et à l'extérieur de la Syrie.

Notre profonde préoccupation face au cycle infernal de violence incessante qui fait rage en Syrie depuis douze mois, avec ses effets pervers sur les Etats du voisinage, et sur la région en général, et notre espoir de voir ce pays renouer avec la sécurité et la stabilité, n'ont d'égale que notre foi inébranlable en la justesse des revendications légitimes du peuple syrien frère, qui aspire à la liberté, la démocratie et la dignité.

Cette situation dangereuse et dramatique interpelle la conscience humaine, eu égard au nombre croissant des victimes, des morts, des blessés, des suppliciés, des déplacés et des réfugiés. Ce nombre risque de s'accroître de façon effrayante, en l'absence d'une réaction internationale ferme, et au vu de la menace du régime syrien quant à la possibilité d'utiliser des armes dévastatrices et de mener des opérations meurtrières.

C'est pourquoi Nous appelons tous les Etats membres du Conseil de Sécurité, à assumer pleinement leurs responsabilités pour préserver la paix et la sécurité et prendre, au plus tô t, une position unifiée et ferme, afin d'épargner au peuple syrien davantage de drames et de souffrances. Il est nécessaire de soutenir le processus de transfert du pouvoir en Syrie, dans la perspective de l'instauration d'un régime démocratique pluriel, rassemblant les différentes sensibilités et composantes du peuple syrien, un régime qui empêche l'extension de la zone de conflit, et qui puisse circonscrire ses ramifications régionales et ses effets destructeurs au niveau des Etats du voisinage et de la région tout entière. Mesdames, Messieurs,

Nous ne pouvons que nous réjouir de la dynamique d'unification de l'opposition syrienne, dans ses différentes mouvances et sensibilités politiques, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, dynamique qui a été couronnée par la Déclaration de Doha, relative à la mise en place de la Coalition nationale syrienne des forces révolutionnaires et de l'opposition , sous la présidence de Cheikh Ahmed Moaz al-Khatib.

Il s'agit, pour l'opposition syrienne, d'un grand acquis politique, qui en fait une Direction légale pour la conduite de l'étape transitoire, d'autant que cette Coalition tire sa confiance du peuple syrien, et qu'elle a la capacité de concrétiser les objectifs auxquels il aspire, à savoir la construction de la Syrie comme Etat pluriel, démocratique.

Une telle réalisation est de nature à faciliter la tâche, non seulement pour le Groupe des amis du peuple syrien, mais également pour la communauté internationale qui pourra ainsi soutenir cette Coalition de manière collective, organisée et efficiente, avec la participation de tous, Etats et organisations confondus, chacun selon ses possibilités, ses capacités et ses compétences.

Il ouvrira les voies nécessaires pour dialoguer et traiter avec cette coalition en tant que représentant légitime et principal interlocuteur crédible, concernant le traitement de la crise syrienne sous ses différents aspects, dans cette phase cruciale de l'histoire du vaillant peuple syrien.


Mesdames, Messieurs,

Partant de ses principes et traditions immuables en matière de défense de la paix, de la liberté et de la justice, compte tenu de son attachement au respect des engagements pris aux niveaux arabe et international, considérant qu'il est membre actif au sein de la Ligue des Etats Arabes, de l'Organisation de la Coopération islamique et de l'Organisation des Nations unies, et vu son statut actuel d'unique Etat non permanent arabe à siéger au Conseil de Sécurité, le Royaume du Maroc réaffirme son adhésion constante, en toute responsabilité et avec toute l'efficacité voulue, aux efforts inlassables que la communauté internationale déploie à ce sujet.

A cet égard, le Royaume du Maroc a apporté un concours efficient à l'équipe d'observateurs arabes relevant de la Ligue des Etats Arabes, et à l'équipe d'observateurs internationaux issue du Plan onusien pour le règlement de la crise syrienne.

Il a également participé en toute responsabilité aux réunions du Groupe des Amis du Peuple syrien, à Tunis, Istanbul et Paris, ainsi qu'à toutes les réunions tenues par les deux groupes de travail issus du "Groupe des Amis du Peuple syrien", et concernés respectivement par les questions des sanctions et de la reconstruction de l'économie syrienne.

En réponse à l'appel lancé pour porter secours et venir en aide au peuple syrien, le Royaume du Maroc a procédé au déploiement d'un hô pital de campagne dans le camp Azzaatari, au Royaume Hachémite de Jordanie frère. Cette structure comprend les spécialités médico-chirurgicales nécessaires à la population du camp. Par ailleurs, le Royaume a continué à apporter toutes sortes de soutiens aux réfugiés, directement ou par le biais du Haut Commissariat aux Réfugiés, en Jordanie et, récemment, en Turquie, où ont été acheminées des aides alimentaires et un nombre important de tentes résistantes au froid.

En réalité, la détérioration de la situation humanitaire des Syriens, à l'intérieur et à l'extérieur de leur pays, rend nécessaire la mise en place d'un mécanisme onusien efficace, bien défini et à même d'assurer la protection des civils, d'acheminer les aides aux citoyens affectés et sinistrés et de les distribuer aux déplacés et aux réfugiés. Cette action devra être menée dans le cadre de la coopération entre les Etats et les organismes d'aide humanitaire, internationaux, régionaux et syriens, et en coordination avec les structures locales et les entités compétentes relevant de la Coalition nationale syrienne des forces révolutionnaires et de l'opposition . Mesdames, Messieurs,

Le but ultime que nous nous efforçons d'atteindre consiste à mettre au point et à mûrir les approches adéquates et les plans efficients à même d'aider la Syrie à dépasser la crise profonde qu'elle traverse, et à réaliser la transition démocratique souhaitée, de sorte à préserver la souveraineté du pays et à sauvegarder son unité nationale et son intégrité territoriale.

La cohérence et la convergence des vues exprimées aujourd'hui par le Groupe des Amis du Peuple syrien à propos de cette tragédie -qui n'a que trop duré-, nous confortent dans l'idée qu'il est nécessaire d'accélérer la transition politique, qui permettra d'épargner au peuple syrien davantage de violence et d'effusion de sang et de garantir les meilleures chances pour la construction d'une Syrie nouvelle et plurielle au profit de tous ses enfants.

Je vous souhaite la bienvenue dans votre deuxième pays, le Maroc, et prie le Très-Haut de vous accorder plein succès, afin que, par vos efforts, cette importante conférence apporte un appui fort au peuple syrien et l'aide à surmonter cette épreuve et à envisager un avenir meilleur, où toutes ses composantes pourront jouir de liberté, de quiétude, de progrès et de prospérité, dans un climat d'unité, de sécurité et de stabilité. Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh".

Mercredi 12 Décembre 2012 - 12:04





Nouveau commentaire :
Twitter