Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc : ouverture de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UMA


Samedi 18 Février 2012 modifié le Samedi 18 Février 2012 - 21:11




Le ministres des Affaires étrangères du Maroc, M. Saad Dine El Othmani
Le ministres des Affaires étrangères du Maroc, M. Saad Dine El Othmani
Les chefs de la diplomatie des pays du Maghreb ont entamé samedi à Rabat une réunion visant à relancer l'Union du Maghreb Arabe (UMA) qui regroupe le Maroc, l'Algérie, la Mauritanie, la Tunisie, et la Libye.

Ont pris part à la réunion le secrétaire général de l'UMA, M. Habib Ben Yahya, les ministres des Affaires étrangères du Maroc, M. Saad Dine El Othmani, de l'Algérie, M. Mourad Medelci, de Tunisie, M. Rafik Abdessalam et de Libye, M. Achour Ben Khayal, dont le pays préside l'actuelle cession, alors que la délégation mauritanienne était conduite par l'ambassadeur de Mauritanie à Rabat.

Les différents intervenants lors de cette rencontre ont souligné la nécessité de préserver l'Union du Maghreb Arabe (UMA) qui a célébré vendredi son 23ème anniversaire, et de continuer à oeuvrer pour faire face aux obstacles qui entravent le processus d'intégration maghrébine.

S'exprimant à l'ouverture de cette réunion, le ministre libyen des Affaires étrangères et de la coopération qui assure la présidence de cette 30ème édition, a affirmé que les développements sur les plans politique, économique et social que connaît actuellement la région, nous incite à oeuvrer de concert en vue d'élargir les perspectives de l'action maghrébine selon une approche claire au service des peuples de la région.

De son côté, le ministre tunisien des Affaires étrangères, Rafik Abdessalam a affirmé que "la tenue de cette réunion constituera, sans nul doute, un tournant crucial dans le processus d'intégration et de complémentarité maghrébines, grâce à notre volonté et notre détermination sincères, mais aussi la vision claire que nous avons de l'action commune pour développer et dynamiser les structures de l'UMA".

Le développement des mécanismes d'action de l'Union maghrébine, selon une nouvelle approche, qui constitue une revendication insistante de l'ensemble des pays membres, pour permettre à l'UMA d'accompagner les profondes mutations que connaît la région sur les plans politique, économique, social et culturel, favorisera l'édification d'un espace politique et économique maghrébin, à même de traiter, d'égal à égal, avec les autres groupements de son environnement arabe, africain et méditerranéen, a-t-il ajouté.

Pour sa part, le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a affirmé que les pays du Maghreb sont appelés à l'activation des structures et des institutions de l'UMA, à la consécration du principe de la complémentarité et d'intégration économique, selon une approche pragmatique et évolutive, qui inaugure une étape nouvelle de l'action régionale commune, formant le voeu de voir cette dynamique ouvrir de nouvelles perspectives répondant aux aspirations des peuples de la région et aux hautes orientations des chefs d'Etat, dans la perspective de la tenue d'un sommet maghrébin dans les plus brefs délais.

Pour sa part, M. Saad Dine El Otmani a fait savoir que le Royaume du Maroc érige l'intégration maghrébine en priorité constitutionnelle et nécessité stratégique, dont l'impératif est dicté par la prolifération des groupements régionaux et les aspirations croissantes des peuples maghrébins à la consécration des liens séculaires de fraternité ainsi que par la communauté de l'histoire, de la civilisation et du destin.

Pour le Maroc, a-t-il ajouté, l'intégration économique et sociale, et la concertation politique dans le cadre du Maghreb, requiert la mise en place d'une feuille de route globale et contraignante dans ses outils et ses objectifs, dont le plus important et le plus noble est de garantir au citoyen maghrébin, les conditions d'une vie digne, d'autant plus que nos pays disposent de tous les ingrédients nécessaires à la complémentarité et l'intégration.

Le ministre mauritanien des Affaires étrangères M. Hammadi Ould Hammadi, a souligné dans une allocution lue en son nom, la nécessité de la préservation de l'Union maghrébine et du renforcement de l'action commune afin de répondre aux aspirations des peuples de la région.

Le secrétaire général de l'UMA, Habib Ben Yahya, a de son côté, passé en revue les principales activités de l'Union, appelant à l'instauration d'une feuille de route qui s'articule autour e 4 axes. Il s'agit, selon M. Ben Yahya, de la ratification de l'accord de libre échange, prêt à être signé, appelant dans ce sens à la tenue d'une réunion extraordinaire à Tripoli des ministres du commerce.

Dans une brève déclaration, peu avant l'ouverture de ces travaux, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Saad Dine El Otmani a indiqué que la réunion sera consacrée à l'évaluation de l'action maghrébine durant les deux dernières années, outre la fixation d'une date définitive pour la tenue d'un sommet de l'Union du Maghreb Arabe (UMA) en Tunisie en 2012.

Le Comité de suivi de l'UMA s'est réuni vendredi à Rabat pour fixer l'ordre du jour de la réunion ministérielle.

Samedi 18 Février 2012 - 17:27

Atlasinfo avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter