Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc: les islamistes du PJD vainqueurs des législatives


Samedi 8 Octobre 2016 modifié le Lundi 10 Octobre 2016 - 01:45

Les islamistes du PJD, à la tête du gouvernement de coalition depuis cinq ans au Maroc, ont remporté les élections législatives, a annoncé samedi le ministère de l'Intérieur, au lendemain du vote.




Le Parti justice et développement (PJD) du Premier ministre Abdelilah Benkirane a obtenu 125 députés, contre 102 à son principal rival, le Parti authenticité et modernité (PAM, libéraux) sur un total de 395 sièges, selon des résultats provisoires officiels, après le dépouillement complet des bulletins.

Dès vendredi soir, Abdelilah Benkirane, également secrétaire général du PJD, avait salué "un jour de joie et d'allégresse pour les Marocains". Quelques heures plus tôt, le PJD avait néanmoins protesté contre des "abus" et tentatives de fraudes par des fonctionnaires de l'Intérieur pour favoriser le PAM selon lui.

Le ministre de l'Intérieur Mohammed Hassad a rejeté ces critiques "de la part d'un parti qui continue de douter de la volonté constante de toutes les composantes de la nation, et à sa tête sa majesté le roi, d'enraciner la démocratie comme un choix stratégique et irréversible".

M. Hassad, qui s'était engagé dans la bonne tenue du scrutin, a aussi déploré l'annonce "prématurée" par le PJD de premiers résultats en début de soirée.

Avec 125 députés, le PJD est en progrès par rapport à 2011 (107 sièges),. De même pour le PAM qui, s'il arrive en seconde position du scrutin, fait plus que doubler le nombre de ses députés (47 en 2011). Le PAM, par la voix de son porte-parole Khalid Adnoune, s'est dit "très heureux de ces résultats".

La formation libérale, qui se posait en rempart "moderniste" contre le PJD et "l'islamisation de la société", a de nouveau exclu toute alliance avec la formation islamiste.

A elles seules, les deux formations raflent 227 députés, soit près de 60% de la chambre basse du Parlement, et consacre la "bipolarisation" de la scène politique, l'un des thèmes phare de l'avant-scrutin.

L'Istiqlal, le parti historique de la lutte pour l'indépendance, puis le Rassemblement national des indépendants (RNI), arrivent en troisième et quatrième position avec respectivement 45 et 37 députés.

Huit autres partis se partagent le reste des sièges, dont la Fédération de la gauche démocratique (FGD), qui obtient deux députés.



Maroc: les islamistes du PJD vainqueurs des législatives
Résulats:

1/ PJD ↑↑ : 98 sièges (LL) + 27 (CN), soit 125 députés (contre 107 en 2011) ;

2/ PAM ↑↑ : 81 sièges (LL) + 21 (CN) soit 102 députés (contre 47 en 2011) ;

3/ Istiqlal ↓↓ : 35 sièges (LL) + 11 (CN) soit 46 députés (contre 60 en 2011) ;

4/ RNI ↓↓ : 28 sièges (LL) + 9 (CN) soit 37 députés (contre 55 en 2011) ;

5/ MP ↔ : 25 sièges(LL) + 7 (CN) soit 32 députés (contre 33 en 2011) ;

6/ UC ↓ : 15 sièges (LL) + 4 (CN) soit 19 députés (contre 23 en 2011) ;

7/ USFP ↓↓↓ : 14 sièges (LL) + 6 (CN) soit 20 députés (contre 42 en 2011) ;

8/ PPS ↓↓↓ : 7 sièges (LL) + 5 (CN) soit 12 députés (contre 21 en 2011) ;

9/ MDS ↔ : 3 sièges (LL) + 0 (CN) soit 3 députés (contre 2 en 2011) ;

10/ FGD ↑ : 2 sièges (LL) + 0 (CN) soit 2 députés (contre 0 en 2011) ;

11/ Parti de l’Unité et de la Démocratie : 1 siège (LL) + 0 (CN) soit 1 député (contre 0 en 2011) ;

12/ Parti de la Gauche verte marocaine : 1 siège (LL) + 0 (CN) soit 1 député (contre 0 en 2011).



Samedi 8 Octobre 2016 - 13:25





Nouveau commentaire :
Twitter