Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc : le nouveau code de la presse fin prêt dans deux moi (ministre)


Mardi 7 Mai 2013 modifié le Mercredi 8 Mai 2013 - 08:31




Maroc : le nouveau code de la presse fin prêt dans deux moi (ministre)
Le nouveau de code de la presse qui prévoit notamment la suppression des peines privatives de liberté et la création d’un Conseil national de la presse, chargé de veiller sur le respect de la déontologie, devra être fin prêt en juillet, a déclaré mardi à Atlasinfo le ministre marocain de la Communication Mustapha El Khelfi.

"Ce nouveau code de la presse sur lequel planche depuis six mois une commission scientifique sera prêt dans deux mois. Il prévoit notamment la suppression des peines privatives de liberté, la création d’un Conseil national de la presse indépendant ainsi que la reconnaissance légale de la presse électronique », a-t-il précisé, balayant d’un revers de la main les critiques selon lesquelles une partie des journalistes professionnels et des organes de presse « sérieux et crédibles » n’ont pas été associés à l’élaboration de ce nouveau code de la presse.

"Cinq entités professionnelles dont celles des éditeurs et du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) ont été largement consultés dans la préparation de ce nouveau code », a affirmé le ministre qui est également le porte-parole du gouvernement.

Le SNPM ne fait pas l’unanimité dans les milieux de la presse au Maroc où de nombreux journalistes lui reprochent de faire souvent « cavalier seul » dans la prise de décisions liées à la profession ainsi que la persistance d’une ligne d’action « assez timide pour s’élargir à toute la presse confondue, arabophone et francophone » , selon les observateurs.

Selon le ministre, la liberté de la presse s’est consolidé en 2012 au Maroc avec l’absence d’arrestation de journalistes, aucune violation grave à l’encontre des droits des journalistes et le gain de deux points dans le rapport de l’ONG Reporters sans frontières.

Mieux, a-t-il dit, le royaume a approuvé le protocole facultatif de la Convention internationale sur les droits civiques et politiques ce qui constitue en soi une forte garantie pour la liberté de la presse dans notre pays ».


Mardi 7 Mai 2013 - 17:46

Par Mohamed Chakir




Nouveau commentaire :
Twitter