Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc: le cheikh Al Maghraoui accuse le PJD d'allégeance à l’Organisation mondiale des Frères musulmans


Samedi 22 Octobre 2016 modifié le Samedi 22 Octobre 2016 - 17:24

Le cheikh salafiste Maghraoui ravive les soupçons autour de l’existence de relations entre le Parti de la Justice et du Développement (PJD) et l’Organisation mondiale des Frères musulmans.




Maroc: le cheikh Al Maghraoui accuse le PJD d'allégeance à l’Organisation mondiale des Frères musulmans
Le cheikh salafiste Mohammed Al Maghraoui a brisé le silence et décidé de révéler les raisons qui l’ont poussé à appeler à ne pas voter pour les candidats du PJD aux dernières élections. Ces raisons, Assabah les dévoile dans son édition du vendredi 21 octobre.

Le quotidien avance ainsi que le cheikh salafiste a exposé au grand jour la relation entre le PJD et l’Organisation mondiale des Frères musulmans. Il a qualifié les leaders PJDistes de «disciples de Sayyid Qutb et de Hassan al-Banna», laissant entendre qu’il y a une part de vérité dans les rapports qui ont relevé l’existence de canaux de communication entre le parti marocain et l’organisation internationale dans le but de maintenir le dernier bastion des Frères musulmans après l’échec subi en Egypte, en Tunisie et en Lybie.

Assabah ajoute que, mercredi dernier, El Maghraoui a mis en colère l’armée électronique du PJD en attaquant les dirigeants du parti lors d’un enterrement à Marrakech. Maghraoui n’a pas hésité à qualifier le candidat PJDiste recalé, Hammad Kabbadj, de «grand débauché».

Profitant de la trêve post-électorale, les "brigades électroniques" du PJD se sont donc retournés vers Maghraoui et l’ont attaqué pour son soutien au PAM lors des législatives du 7 octobre. Assabah révèle que les brigades électroniques du PJD ont monté trois cheikhs salafistes contre Maghraoui. Tarik Alhamoudi, Adil Khazroun et Fouad Degdagi ont considéré la position de Maghraoui comme une aberration, surtout que le secrétaire général du PAM, défendu par le salafiste, aurait déclaré vouloir combattre l’islam.

Le PJDiste et salafiste controversé Hammad Kabbadj s’en est également pris à Maghraoui. Il a partagé sur sa page Facebook une publication où il affirmé détenir des preuves qui attestent que Maghraoui avait bien appelé des encadrants de l'association l'"Appel pour le Coran et la Sunna" à voter pour le PAM.

Samedi 22 Octobre 2016 - 10:02





Nouveau commentaire :
Twitter