Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Maroc: bonne santé du secteur touristique en dépit du mois de ramadan




Les retombées de la haute saison sur le tourisme au Maroc "ne seront touchées qu'à la marge" durant le mois d'août 2013, selon une étude réalisée par le Haut-commissariat au plan (HCP) sur les effets du mois de ramadan et leurs interactions avec la saison estivale. Malgré la crise économique mondiale et les retombées engendrées par les "Printemps arabes", qui ont durement frappé le secteur touristique dans plusieurs pays, le Maroc reste une destination touristique prisée.




Maroc: bonne santé du secteur touristique en dépit du mois de ramadan
Selon les dernières statistiques du secteur, le nombre de touristes visitant le Maroc lors de la dernière décennie a, en effet, plus que doublé. Le nombre des arrivées touristiques dans le pays a enregistré une croissance de 9 % au cours des cinq premiers mois de 2013, alors que le chiffre des nuitées a aussi augmenté de 16 % en mai dernier par rapport à la même période en 2012.

Selon l’étude du HCP, « les sept (ou huit) jours de jeûne que l'on observerait durant août ne vont occasionner qu'une baisse de 6,5 % des nuitées (-16 % pour celles des nationaux)", relève cette étude.

L'industrie du tourisme et du voyage, un secteur stratégique pour l'économie nationale, est généralement un des secteurs les plus touchés par le mois du ramadan, en raison notamment du chevauchement avec la saison estivale 2013.

D’après l'étude, la haute saison serait "peu ou prou sauvée" durant le mois d'août, où l'on réalise généralement un supplément de plus de 34 % (le double pour les résidents) par rapport aux niveaux moyens.

L'augmentation des nuitées globales au mois de juillet, en raison de la saison estivale, représenterait environ un tiers cette année, précise l'étude, soulignant que cette appréciation saisonnière serait "contrebalancée par l'effet baissier dû au ramadan".

Malgré une légère baisse durant ce mois de ramadan, l'embellie que connait le secteur touristique marocain est réelle et s'explique par la politique d'Open Sky du Maroc, la diversification de son offre touristique, ainsi que par sa stratégie offensive visant les marchés émergents en parallèle à sa présence continuellement solide dans les marchés traditionnels. L'ensemble de ses efforts s'inscrit dans le cadre de la Vision 2020, sous l’impulsion du Roi Mohammed VI.

Dans le cadre de cette Vision stratégique 2020, le Maroc entend devenir un modèle de durabilité dans la région de la Méditerranée en attirant annuellement 20 millions de touristes, et en se hissant ainsi au Top 20 des destinations touristiques mondiales. Le royaume aspire également doubler la taille de son secteur touristique à l'horizon 2020 à travers la construction de nouveaux établissements hôteliers et des centres d'estivage à même de créer 200.000 lits touristiques supplémentaires.

Au moment où l'instabilité au Moyen Orient et d'Afrique du Nord a éloigné les touristes de la région, le Maroc reste une destination touristique attractive pour de nombreux visiteurs et garde la confiance des tour-operators.

par Lila Taleb

Lundi 15 Juillet 2013 - 20:56



Lundi 15 Juillet 2013 modifié le Mardi 16 Juillet 2013 - 09:36


1.Posté par Ahmed le 28/12/2013 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le secteur touristique au Maroc est plus important il faut le pousser en avant de plus car il est la source de vie d'une grande base des marocains : les hôtels, les agences des voyages, les campings, les souks traditionnels et les agences de location des voitures ....

Nouveau commentaire :
Twitter

France | Maghreb | Atlas Eco | Société | Sport | Culture & Médias | International | Religion | Environnement | Opinion | Décryptages | Informations légales | Sience & Santé | Lu dans la presse | Fil direct | Les indiscrets | Atlas des livres | Opinions | Entretiens