Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc: Taliouine fête son "or rouge" le temps du festival international du safran


Samedi 8 Novembre 2014 modifié le Samedi 8 Novembre 2014 - 16:03

Le coup d'envoi de la 8ème édition du festival international du safran, qui se poursuivra jusqu'au 9 novembre, a été donné, vendredi à Taliouine, (province de Taroudant), avec à la clé une riche palette d'activités sociales, économiques, sportives et culturelles.




L'ouverture officielle de cette manifestation, organisée par l'Association du festival international du safran avec d'autres partenaires, a été rehaussée par la présence notamment de la ministre de l'Artisanat et de l'économie sociale et solidaire Mme Fatima Merouane, du gouverneur de la province de Taroudant Fouad Mhamedi, des élus et députés de la région, des représentants des coopératives et des associations professionnelles et d'intervenants institutionnels.

Cette manifestation comporte un espace d'exposition qui s'étend sur plus de 1000 m2 composé de trois tentes et d'un chapiteau central et de 105 stands de présentation de divers produits regroupant 104 exposants, dont des coopératives (58), associations (26), sociétés (7), institutions (7) et des personnes physiques (7).

Placée sous le signe "le rôle de la recherche scientifique dans le développement de la filière safran", cette édition est ponctuée par plusieurs séminaires, ateliers et rencontres scientifiques articulés autour de la culture du safran, de sa valorisation et des moyens d'en renforcer l'organisation et le développement.

Parmi les ateliers prévus dans ce cadre, il y a lieu de citer "les effets des mauvaises herbes sur le rendement de la culture du safran", "la problématique des ressources humaines chez les organisations de l'économie sociale et solidaire", "les moyens d'améliorer la performance des coopératives pour dépasser le problème du marketing" et "le développement de l'innovation".

Figurent au programme aussi une série de séminaires portant, entre autres, sur "l'économie sociale et solidaire" et "le rôle de la recherche scientifique dans le développement de la filière safran", ainsi que des tables rondes sur "les effets des méthodes du séchage sur la qualité du safran", "le projet de développement de la filière safran: opportunités et contraintes" et "le développement du tourisme de montagnes dans la zone du safran".

Ces thématiques seront débattues par une pléiade de chercheurs et d'experts de l'Office national de conseil agricole, de l'Office régional de mise en valeur agricole d'Ouarzazate (ORMVAO), de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) d'Agadir et de la Faculté des sciences d'Agadir et d'autres intervenants du tissu associatif.

Cette édition sera également marquée par une campagne de don du sang, des randonnées pédestres pour la découverte de champs du safran, des visites de parcelles du safran dans et aux alentours de Taliouine, un atelier de desseins pour enfants, en plus de deux tournois de football et d'un marathon masculin et féminin.

Les organisateurs prévoient trois soirées artistiques animées par des troupes musicales locales et d'autres d'Ahwach et de Rwaiss.

Dans une déclaration à la presse, la ministre de l'Artisanat et de l'économie sociale et solidaire a souligné l'apport de ce festival, qui englobe une exposition de produits de terroir (safran, couscous, dattes, artisanat et d'autres), au renforcement de l'économie sociale et solidaire, particulièrement dans une zone connue par sa tradition de solidarité et d'entraide.

Elle a relevé que cette manifestation, qui sera émaillée par des rencontres et séminaires scientifiques, constitue aussi une occasion pour encourager l'émulation entre les producteurs locaux et favoriser les échanges, la coopération et les contacts, ainsi qu'une opportunité de divertissement pour la population locale et les visiteurs.

Pour sa part, le directeur régional de l'Agriculture Hrou Brou a indiqué à la MAP que la culture du safran, produit-phare de la région, a franchi un cap important avec la création d'un Groupement d'intérêt économique, l'adoption de la première loi d'appellation d'origine protégée (AOP) et la création d'une fédération interprofessionnelle, grâce au Plan Maroc vert et à l'implication de l'Initiative pour le développement humain (INDH), sachant que le nombre des coopératives est passé de 2 en 2004 à plus de 50 en 2014.

Même son de cloche du côté du directeur de l'ORMVAO Mohamed Boussffoul qui a assuré que la productivité de la région dans la filière safran est passée de 2.5 kg/ha en 2008 à plus de 5.5 kg actuellement, alors que la superficie emblavée est passée de 500 à 2.200 hectares complètement équipés en goutte-à-goutte.

Il a également assuré qu'à la faveur des efforts déployés, l'on prévoit une production devant osciller entre 7.5 à 8 tonnes pour l'année en cours, soit une augmentation de l'ordre de 25 %.

Cette 8ème édition du festival international du safran est initiée en partenariat avec le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime, le Conseil régional Souss-Massa-Drâa, la province de Tiznit, l'Assemblée provinciale, l'ANDZOA, la municipalité de Taliouine et l'Association migrations et développement.
Samedi 8 Novembre 2014 - 07:54





Nouveau commentaire :
Twitter