Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc: Le Roi accepte la démission des ministres du Parti de l'Istiqlal


Lundi 22 Juillet 2013 modifié le Mardi 23 Juillet 2013 - 01:12




Maroc: Le Roi accepte la démission des ministres du Parti de l'Istiqlal
Le Roi Mohammed VI a accepté lundi du chef du gouvernement les démissions présentées par plusieurs ministres, membres du parti de l'Istiqlal.

Le souverain a demandé aux ministres démissionnaires d'expédier les affaires courantes jusqu'à nomination de nouveaux ministres en charge de leurs départements respectifs et permettre aussi au chef de gouvernement d'entamer ses consultations en vue de constituer une nouvelle majorité.

Le conseil national de l'Istiqlal, parti conservateur et principal allié des islamistes au pouvoir depuis un an et demi au Maroc, avait annoncé en mai dernier son retrait du gouvernement, une décision qui ouvrait la voie à un remaniement, voire à des élections anticipées.

L'Istiqlal, qui détenait cinq portefeuilles dont ceux de l'Education et de l'Economie, avait fait ce choix en raison de l'incapacité du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, à prendre "en considération la gravité de la situation économique et sociale", selon un communiqué de son conseil national.

M. Benkirane, chef du Parti islamiste justice et développement (PJD), était également accusé de "monopoliser les décisions au sein du gouvernement".

Avec 60 sièges sur 395 à la première chambre, l'Istiqlal est la deuxième force politique du royaume après le PJD. Outre ses cinq ministres, il compte parmi ses dirigeants le président du Parlement, Karim Ghellab. Le chef de ce parti historique de l'indépendance est le maire de Fès (centre), Hamid Chabat, un trublion de la vie politique marocaine qui a multiplié les sorties médiatiques contre le gouvernement Benkirane depuis son élection à la tête de l'Istiqlal en septembre.

Lundi 22 Juillet 2013 - 22:14

Lila Taleb




Nouveau commentaire :
Twitter