Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Maroc/FICMT : le film italien"Il Giovane Favoloso" remporte le Prix Tamouda d'or


Dimanche 5 Avril 2015 modifié le Dimanche 5 Avril 2015 - 16:01

Le film italien "Il Giovane Favoloso" de Mario Martone a remporté, samedi soir, le Prix Tamouda d'or dans la catégorie long-métrage de la 21ème édition du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan.




Le réalisateur italien Mario Martone
Le réalisateur italien Mario Martone
Le long métrage "La terre éphémère" de George Ovashvili a décroché, pour sa part, le Prix Mohamed Reggab (Prix spécial du jury) tandis que le Prix Azeddine Meddour pour la première oeuvre est revenu au film turc "Sivas".

Le Prix de la meilleure interprétation masculine a été décerné à l'acteur égyptien Asser Yasser pour son rôle dans le "Film Murs de la lune" alors que celui de la meilleure interprétation féminine a été attribué à l'actrice espagnole Lola Duenas pour son rôle dans le film "Los Fenomenos".

Le Prix du public a été décerné au film marocain "Petits Bonheurs" de Mohamed Chrif Tribak alors que "La moitié du ciel" du réalisateur marocain Abdelkader Lagtaâ a décroché le prix des droits de l'Homme, attribué par le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH).

La mention spéciale du jury de la catégorie long-métrage a été accordé au film tunisien "Bidouan 2 de Jilani Saadi".

Dans la catégorie court-métrage, le Grand Prix de la ville de Tétouan est revenu au film marocain "Moul Lkelb" de Kamal Lazraq. Les Prix du jury et de l'innovation ont été respectivement attribués aux Films "Derniers Céfrans" (France) de Pierre-Emmanuel Ucrun et "Flash" (Espagne) de Ruiz Rojo Alberto.

La mention spéciale de cette catégorie a été accordée aux deux films italiens "Stella Maris" de Giacomo Abbruzzese et "Roquiem" de Valentina Carlenoti.

Quant à la section des films documentaires, "Roshmia" du réalisateur palestinien Salim Abou Jabal a remporté le Grand Prix de la ville de Tétouan, alors que le prix du jury est revenu à "Home sweet home" de Nadine Naous (Liban). Le documentaire marocain "Les pirates de Salé" de Meriem Addou a été primé du Prix de la première œuvre.

S'agissant de la catégorie "films pédagogiques", les prix du meilleur film est revenu à "Teflate Al Kamar" du Lycée Abou Bakr Seddik et la meilleure interprétation masculine à Najib Abou pour son rôle dans le film "Tarek Ila Al Hawiya". La meilleure interprétation féminine a été attribuée à Manal Yassine pour son rôle dans le film "Hata La yadbola Al Ward".

Les prix de l'image et du meilleur scénario ont été attribués respectivement aux films "Message" du collège "Al Qods" et "Klam Lhchouma" du lycée Maki Nassiri.

Lors de cette cérémonie de clôture, un vibrant hommage a été rendu à la star du cinéma égyptien Ahmed Ezz, qui a reçu un trophée des mains du grand acteur marocain Mohamed Miftah.

Depuis son apparition au côté de la grande actrice Yousra, dans le film Kalam Alayl (les paroles de nuit) de la réalisatrice Inass Dghighi, qui incarne le personnage d'Omar avec grand talent, Ahmed Ezz se révèle une étoile montante du cinéma arabe. Ainsi, il a interprété le premier rôle dans plusieurs films notamment 365 Yawm Saada (2011), Helm Aziz (2012), Al Hafla (2013) et Al Maslaha (2012) qui a été projeté hors compétition dans le cadre de cette édition.

Cette cérémonie qui s'est déroulée en présence de plusieurs centaines d'invités et d'une pléiade d'artistes et de réalisateurs d'ici et d'ailleurs, notamment la Star égyptienne Mouna Zaki, la Diva Assala Nasri et le réalisateur Tarek Al Aryane, a été ponctuée par la projection du film l'"Oranais" du réalisateur algérien Lyes Salem.

Ce long-métrage narre l'histoire de l'Algérie qui vient de retrouver son indépendance. "Un vent de liberté souffle sur Oran. Hamid et Djaffar sont amis depuis toujours et leur avenir ne semble avoir aucune limite. Mais la trahison s'immisce dans leurs relations presque fraternelles et met à mal leurs beaux projets".

Plus de 80 films, toutes catégories confondues, longs et courts métrages et documentaires étaient en lice pour remporter les prix de la 21ème édition Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan, en plus des films projetés hors compétition (28 mars-4 avril).

Le jury du long métrage a été présidé par le Franco-marocain, Ali Sekkaki, réalisateur, critique et spécialiste du cinéma, alors que le réalisateur marocain Saâd Chraïbi et l'universitaire algérien Ahmed Bedjaoui, ont été placés respectivement en tête du jury du court métrage et du film documentaire.
Dimanche 5 Avril 2015 - 09:11





Nouveau commentaire :
Twitter