Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







Maroc: Benkirane assume l'entière responsabilité dans le blocage de la formation du gouvernement (UC)


Mercredi 8 Mars 2017 modifié le Jeudi 9 Mars 2017 - 07:55

Le chef du gouvernement désigné assume l'entière responsabilité dans le blocage de la formation du gouvernement, a estimé l'Union constitutionnelle (UC), notant que ce blocage est dû en premier lieu à la manière avec laquelle le chef de l'exécutif aborde cette charge constitutionnelle, marquée par l'absence des éléments d’une démarche de négociations rationnelles.




Maroc: Benkirane assume l'entière responsabilité dans le blocage de la formation du gouvernement (UC)
Dans un communiqué parvenu mercredi à la MAP, il a souligné que le chef du gouvernement désigné a fait fi de ces éléments en s'obstinant à faire de cette mission une affaire du parti de la Justice et du Développement au lieu de l’institution constitutionnelle en cours de formation, en l’occurrence l’institution du chef du gouvernement.

"Ce qui préoccupe le plus, c'est que le chef du gouvernement désigné n'a pas donné d'indice sur sa volonté à dénouer la situation pour former une majorité gouvernementale", ajoute le parti, notant qu’après 5 mois de sa désignation pour former le gouvernement conformément à la constitution marocaine, il n’y a pas d’indice sur l’approche de la formation de ce gouvernement malgré la réunion des conditions à cette fin.

"Pour ces raisons, le Maroc qui s’est inscrit dans un processus de développement aux horizons multiples, ne peut supporter le coût de cette série d’échecs politiques susceptibles de perdurer dans le contexte de la poursuite des mêmes comportements, notamment avec les répercussions enregistrées sur l’économie nationale, le blocage des investissements et la faiblesse du rendement des entreprises avec leur impact sur la situation sociale", poursuit le communiqué.

L'Union constitutionnelle a formé le vœu de voir l’institution du chef du gouvernement mesurer la dangerosité de la situation, de prendre en considération les pertes causées par ce blocage et de faire prévaloir l’intérêt suprême de la nation sur tout autre considération.
Mercredi 8 Mars 2017 - 23:13





Nouveau commentaire :
Twitter