Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 







Macron participe à un Iftar: une première pour un président français


Mardi 20 Juin 2017 modifié le Mercredi 21 Juin 2017 - 01:21

Pour la première fois, un président de la République assistera à un IFTAR. Emmanuel Macron se rendra en effet à la rupture du jeûne, organisée par le Conseil français du culte musulman. Les iftar du CFCM se déroulent généralement en présence du ministre de l’Intérieur, chargé des cultes.




« Cet iftar sera honoré par la participation du président de la République, M. Emmanuel Macron, ainsi que par la présence du ministre de l’intérieur, M. Gérard Collomb », a précisé le CFCM quelques heures avant la tenue de l’événement.

Le président de la Fondation pour l’islam de France, Jean-Pierre Chevènement, devrait également être présent.

Les interventions du président de la République et du ministère de l’intérieur, à quelques jours du changement de présidence du CFCM et de l’arrivée à sa tête d’Ahmet Ogras, réputé proche de l’AKP et du président turc Recep Tayyip Erdogan, sont très attendues.

Pour l’heure, c’est uniquement comme candidat qu’Emmanuel Macron s’est exprimé sur le CFCM, recevant son bureau le 19 avril 2017. Il avait alors « réaffirmé son attachement à une laïcité qui garantit la liberté de croire ou de ne pas croire, et qui protège le libre exercice du culte dans le respect des lois de la République ». Il s’était dit aussi « hostile à une extension de la loi sur les signes religieux à l’espace public ou à l’université » et avait « souligné la nécessité d’éviter toute "hystérisation" du débat sur ces questions ».

« Concernant l’organisation du culte musulman, Emmanuel Macron s’est félicité de l’action du CFCM, partenaire et interlocuteur privilégié des pouvoirs publics. Il a souligné la nécessité de consolider l’organisation de l’islam en France, loin de toute approche concordataire. Il s’est dit favorable à l’amélioration de la formation des imams en France et pour la mise en place des mécanismes de financement du culte musulman par ses propres ressources », indiquait le communiqué du CFCM.

Mardi 20 Juin 2017 - 15:21





Nouveau commentaire :
Twitter