Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Lutte contre le terrorisme: le Maroc, un précurseur du dialogue entre le Monde arabe et l'UE (Gilles Pargneaux)


Jeudi 9 Avril 2015 modifié le Jeudi 9 Avril 2015 - 18:45

Le Maroc est un précurseur du dialogue entre le Monde arabe et l'UE pour lutter contre le terrorisme de Daesh mais aussi contre toutes les formes de terrorisme qui touchent certaines zones comme le Sahel, a souligné jeudi à Rabat le président du groupe d'amitié UE-Maroc au parlement européen, Gilles Pargneaux.




L'Europe se trouve dans la tourmente à cause du fléau du terrorisme, rendant nécessaire d'entreprendre des initiatives communes à l'échelle de l'Union Européenne en relation avec le Maghreb et le Monde arabe, a déclaré M. Pargneaux à la MAP à l'issue de ses entretiens avec le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.

"Nous avons proposé la tenue ici au Maroc d'une conférence interparlementaire sur la sécurité dans les prochains mois", a-t-il fait savoir.

Sur la question du Sahara, M. Pargneaux, qui conduit une délégation parlementaire européenne en visite au Maroc, comprenant notamment la présidente de la Commission du contrôle budgétaire au Parlement européen, Inge Grassle, a indiqué avoir évoqué avec le chef du gouvernement le détournement par le "polisario" de l'aide européenne destinée aux habitants des camps de Tindouf, estimée à 10 millions d'euros par an. A cet égard, il a mis l'accent sur la nécessité de continuer à enquêter sur ces détournements afin de mettre un terme à cette pratique, relevant l'urgence de parvenir à un règlement de la question du Sahara, sous l'égide de l'ONU, dans le cadre du plan marocain d'autonomie pour mettre fin aux souffrances de la population de Tindouf.

Ces entretiens ont été aussi l'occasion d'aborder le processus démocratique au Maroc, notamment la régionalisation, a-t-il dit, soulignant que le processus démocratique marocain est important pour les Européens et en particulier l'adoption de la nouvelle Constitution de 2011 à l'initiative du Roi Mohammed VI.

"Ce processus démocratique est un exemple non seulement pour le Maghreb mais aussi pour bon nombre de pays arabes", a affirmé M. Pargneaux.

Jeudi 9 Avril 2015 - 15:43





Nouveau commentaire :
Twitter