Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Lutte antiterroriste : le Maroc engagé à contribuer efficacement aux efforts du GCTF (ministre)


Mercredi 24 Septembre 2014 modifié le Mercredi 24 Septembre 2014 - 05:26




Membre fondateur du Forum global de lutte contre le terrorisme (GCTF), le Maroc "souscrit pleinement à cette approche" et continuera de contribuer efficacement à la réalisation des objectifs qu'elle s'est assignée, a souligné, mardi à New York, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mme Mbarka Bouaida.

La ministre, qui intervenait à la 5e réunion ministérielle du Forum tenue sous la co-présidence américaine et turque, en marge de la 69e Assemblée générale de l'Onu, a indiqué que dans ce cadre, le Royaume conjointement avec les Pays-Bas, a lancé lors de la deuxième réunion de ce forum, une Initiative conjointe sur les Combattants Terroristes Etrangers, à l'heure où cette menace commençait à se faire sentir dans le contexte de la crise en Syrie. Cette initiative a donné la preuve de la capacité d'anticipation Forum, puisque la problématique des combattants terroristes étrangers revêt actuellement un caractère prioritaire pour la communauté internationale, a fait remarquer la ministre.

Suite à des réunions d'experts à La Haye, Marrakech et Abou Dhabi, le Maroc et les Pays-Bas ont présenté mardi pour adoption par le Forum un Mémorandum de La Haye-Marrakech sur les bonnes pratiques pour une réponse plus efficace au phénomène des Combattants Terroristes Etrangers.

Les deux pays, a assuré la ministre continueront leurs contributions à la mise en œuvre de ce Mémorandum dans le cadre d'un Groupe de travail du GCTF, ajoutant dans ce cadre que le Maroc abritera en décembre prochain à Marrakech la réunion inaugurale de ce Groupe de Travail.

Le Maroc, qui a été directement touché par cette nouvelle déclinaison du terrorisme, continue de déployer et d'adapter son dispositif national de lutte contre le phénomène des combattants terroristes étrangers, qui s'appuie sur les fondamentaux de la Stratégie antiterroriste nationale, a dit la ministre.

A cet égard, a-t-elle poursuivi, les multiples arrestations d'individus et le démantèlement de cellules de recrutement et d'acheminement de combattants vers les zones de conflits sont le résultat de la mobilisation constante des autorités marocaines et de l'existence d'un cadre juridique approprié qui constitue la base des poursuites judicaires.

Par ailleurs, Mme Bouaida a rappelé la proposition marocaine, lors de la 5ème réunion du Comité de coordination du GCTF, tenue à Rabat en avril dernier, du lancement d'une initiative portant sur la sécurité des frontières, partant de la conviction du royaume quant à la nécessité de la concertation et de la coopération à multiple niveaux pour la sécurité des frontières ouvertes. Le Maroc et les Etats-Unis œuvreront conjointement pour guider cette initiative , formulant le vœu qu'elle sera initiée en collaboration avec le Centre de lutte contre le terrorisme des Nations Unies (UNCCT) et d'autres membres du Forum, a-t-elle ajouté.

Mme Bouaida, a d'un autre côté souligné que le Maroc apportera une contribution effective à l'initiative visant la mise en place d'une Plate-forme pour le renforcement de la coopération judiciaire informelle et la coordination au Sahel et au Maghreb pour répondre aux activités terroristes et criminelles connexes.

Cette contribution, a-t-elle poursuivi, s'inscrit dans le cadre de l'engagement du Maroc à soutenir l'attention accordée par le Forum aux menaces d'ordre sécuritaire en Afrique qui ont évolué dangereusement depuis des années, particulièrement dans l'espace Sahélo-maghrébin.

Mettant en avant l'engagement du Maroc à cet égard, et selon une approche d'ouverture et d'inclusion, pour l'instauration d'une stabilité durable en Afrique, la ministre a souligné que le Royaume ne cesse d'œuvrer pour l'adoption à l'échelle du continent d'une démarche globale.

Cette approche, a dit Mme Bouaida, qui comprend l'action sécuritaire nécessaire mais insuffisante à elle seule , est adoptée parallèlement avec la croissance économique et le développement humain, ainsi que la préservation de l'identité culturelle et cultuelle.

Mis sur pied par les ministres des Affaires étrangères des pays membres le 22 septembre 2011 à New York, le GCTF se veut également une plate-forme unique pour les décideurs et les experts des principaux Etats partenaires dans différentes régions du monde en vue de partager les idées et les meilleures pratiques pour barrer la route à l'extrémisme religieux et au terrorisme international qui menacent les pays membres.

Outre le Maroc, le GCTF comprend notamment, parmi ses 30 membres, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Italie, la Chine, le Japon, le Canada, l'Espagne, l'Australie, l'Inde, les Emirats arabes Unis, la Jordanie et l'Arabie Saoudite, la Nouvelle-Zélande
Mercredi 24 Septembre 2014 - 05:23





Nouveau commentaire :
Twitter