Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Libye: les forces progouvernementales prennent un quartier important de Syrte à l'EI


Samedi 2 Juillet 2016 modifié le Samedi 2 Juillet 2016 - 09:35




Les forces du gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont annoncé vendredi avoir pris un quartier important du centre de Syrte, fief du groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans le centre-nord de la Libye, qu'elles tentent de reconquérir.

"Nos forces ont pris le contrôle total du quartier dit "des 700" et avancent vers l'hôpital Ibn Sina et le périmètre (du centre de conférence) Ouagadougou", où les jihadistes ont installé leur centre de commandement, a indiqué le centre de presse des forces loyales au GNA sur les réseaux sociaux.

Des combats féroces faisaient rage autour du centre de conférence Ouagadougou dans une zone où se sont retranchés les jihadistes.

Les forces loyales au GNA, appuyées par des raids aériens de l'armée, se trouvent désormais à l'intérieur des secteurs où se cachent les combattants de l'EI.

"La résistance était féroce mais nous avons réussi à venir à bout des snipers (...). Nous avons pris de nombreux véhicules et des armes", aux jihadistes, a indiqué le commandant Siraj Daou.

"L'armée de l'air bombarde actuellement les positions des gangs de Daech" (un acronyme arabe de l'EI), a affirmé le centre de presse des forces progouvernementales.

Des photos diffusées par ce centre montrent des membres des forces loyales avancer à pied, rue par rue, dans le quartier résidentiel jusque-là contrôlé par l'EI.

A la faveur d'une offensive lancée le 12 mai pour reprendre Syrte à l'EI, les forces du GNA sont entrées le 9 juin dans la cité et assiègent depuis les jihadistes.

Les pro-GNA ont toutefois été ralentis par la forte résistance des jihadistes qui mènent des contre-attaques, notamment des attentats suicide à la voiture piégée.

L'EI avait profité du chaos dans lequel était plongée la Libye depuis la chute de l'ex-dictateur Mouammar Khadafi pour s'emparer de Syrte en juin 2015.

(AFP)
Samedi 2 Juillet 2016 - 00:52





Nouveau commentaire :
Twitter