Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Libye: l'émissaire de l'ONU condamne de nouvelles violences


Dimanche 19 Avril 2015 modifié le Dimanche 19 Avril 2015 - 11:16

L'émissaire de l'ONU pour la Libye Bernardino Leon a vivement condamné samedi de nouvelles violences dans la capitale Tripoli qui mettent selon lui en danger la vie de civils.




Ces déclarations interviennent alors que M. Leon tente depuis mars une médiation entre les deux Parlements rivaux en Libye lors de pourparlers dans la ville marocaine de Skhirat, près de Rabat.

"Des informations préliminaires indiquent que trois civils ont été tués, dont une fillette, depuis le déclenchement de combats (vendredi) à Fachloum", un quartier de Tripoli, indique dans un communiqué M. Leon.

"Il y a aussi des informations faisant état d'enlèvements de civils et de maisons incendiées lors des combats", poursuit-il.

M. Leon n'a pas donné davantage de détails sur ces combats, notamment sur les parties impliquées.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, la Libye est en proie au chaos, avec actuellement deux Parlements et gouvernement rivaux, l'un dans la capitale Tripoli aux mains de Fajr Libya, une coalition de milices, et l'autre exilé dans l'est du pays et reconnu par la communauté internationale.

M. Leon a jugé qu'"il ne pouvait y avoir de justifications pour les combats à Tripoli, ni dans les violences armées continues dans différents endroits du pays".

"Tous les civils enlevés doivent être relâchés immédiatement et les blessés doivent pouvoir être soignés", a-t-il dit.

Il a en outre renouvelé son appel à toutes les parties à "déployer tous les efforts possibles pour mettre fin immédiatement aux combats (...) et prendre toutes les mesures nécessaires pour créer un environnement plus propice aux négociations".

L'ONU avait indiqué vendredi qu'elle tentait de rapprocher les points de vue entre les deux Parlements rivaux, après avoir reçu leurs remarques sur son projet de gouvernement d'union nationale.

Au moins 21 personnes ont été par ailleurs tuées vendredi dans des combats à Tajoura, à 30 km de la capitale libyenne, selon des sources militaires.

Dimanche 19 Avril 2015 - 01:18

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter