Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Libye: attentat à la voiture piégée à Tripoli, un blessé


Lundi 31 Août 2015 modifié le Lundi 31 Août 2015 - 22:05

Une personne a été blessée lundi dans un attentat à la voiture piégée dans le centre Tripoli, près des locaux de Mellitah Oil and Gas, une joint venture entre le géant italien ENI et la compagnie nationale libyenne de pétrole, a indiqué un responsable.




"Au moins une personne a été blessée dans l'explosion d'une voiture piégée, qui était garée dans le secteur de Thahra dans le centre de la capitale", a déclaré un responsable des services de sécurité Tripoli, ville sous le contrôle du gouvernement non reconnu internationalement.

Selon un correspondant de l'AFP la voiture a explosé à quelques mètres des bureaux de la compagnie Mellitah Oil and Gas, détenue par le géant de l'énergie ENI et par la Corporation nationale de pétrole libyen (NOC).

Dans la même rue se trouve une succursale d'une banque gouvernementale et un bureau de la poste libyenne, ainsi que plusieurs ambassades dont celles d'Arabie saoudite et des Pays-Bas.

L'attentat, qui n'a pas été revendiqué, a causé des dégâts dans l'immeuble abritant les bureaux de Mellitah Oil and Gas ainsi que dans celui de la banque et d'autres bâtiments environnants.

Les forces de sécurité se sont aussitôt déployées dans le secteur, une ambulance a été dépêchée et les pompiers s'affairaient à éteindre le feu provoqué par l'explosion. Les journalistes n'ont pas été autorisés à prendre des photos ou à filmer la scène.

En proie au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye est livrée aux milices et compte deux Parlements et deux gouvernements qui se disputent le pouvoir. L'un est basé à Tripoli et l'autre à Al-Bayda, ce dernier étant le seul reconnu par la communauté internationale.

Une coalition de milices notamment islamistes, Fajr Libya, s'est emparée en 2014 de la capitale Tripoli, poussant le gouvernement reconnu ainsi que le Parlement à s'exiler dans l'est du pays. Sous les auspices de Fajr Libya, un gouvernement rival s'est auto-proclamé à Tripoli.

Profitant de la situation anarchique, des groupes armés se sont implantés dans des régions du pays notamment l'organisation Etat islamique (EI) qui s'est emparé en juin de la ville de Syrte, à 450 km à l'est de Tripoli.

Le groupe extrémiste a revendiqué plusieurs attentats ces derniers mois à Tripoli, ayant visé pour la plupart des ambassades même si celles-ci sont fermées depuis un an.
Lundi 31 Août 2015 - 22:04

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter