Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Liban : manifestation contre un "test" anal pour les homosexuels


Samedi 11 Août 2012 modifié le Dimanche 12 Août 2012 - 06:46

Des dizaines de personnes ont manifesté samedi devant un tribunal de Beyrouth pour protester contre le recours à un "test" anal pour les hommes soupçonnés d'être homosexuels, une orientation sexuelle illégale dans ce petit pays arabe.




Des Libanais manifestent contre d'humiliants tests d'homosexualité, le 11 août 2012 devant un tribunal de Beyrouth.
Des Libanais manifestent contre d'humiliants tests d'homosexualité, le 11 août 2012 devant un tribunal de Beyrouth.
Ce rassemblement fait suite à une opération menée le 28 juillet dans un cinéma gay d'un quartier populaire de la capitale libanaise, au cours de laquelle 36 hommes ont été arrêtés et forcés à subir de tels tests, sous prétexte d'établir leur orientation sexuelle. L'association Helem, basée au Liban, considérée comme la plus importante association arabe de défense des droits des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres, avait lancé un appel à manifester pour rejeter "le test de la honte, vaginal ou anal".

Elle exprimait ainsi sa solidarité avec les femmes soumises à de soi-disant "test de virginité". "Nous voulons une déclaration claire du ministre de la Justice pour dire que ce type de test doit être complètement interdit et puni par la loi", a indiqué un manifestant, George Azzi. "Le Conseil des médecins a déclaré que ces tests n'avaient aucune valeur scientifique et il est illégal pour les docteurs de mener ce genre de test, mais rien n'empêche la police de continuer à les réclamer", a-t-il souligné.

Selon l'article 534 du code pénal libanais les relations sexuelles "contre les lois de la nature" sont illégales, et les contrevenants encourent jusqu'à un an de prison.

Samedi 11 Août 2012 - 17:36

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter