Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Les tentations algériennes de Paris




Que se passe-t-il au sein de la diplomatie française pour que le moins futé de tous les observateurs de la relation France/Maghreb puisse humer dans l'air du temps comme le fumet d'un étrange tropisme parisien à l'égard de l'Algérie ? Etaient-ce les multiples visites à haut niveau diplomatique et symbolique qui se succèdent vers Alger partant du bourru ministre de la défense Jean Yves Le Drian en passant par le somnolent Laurent Fabius ....jusqu'à cette grande première qui verra défiler le 14 juillet sur les Champs Elysées des militaires algériens.

Par Mustapha Tossa




Les tentations algériennes de Paris
Cette expédition de multiples signes depuis Paris vers Alger ne se fait pas dans le vide et ne semble nullement être le fruit d'un hasard de calendrier ou d'un accident de circonstances. Elle se fait concomitamment avec la permanence d'un glacial statu quo dans la relation entre le Maroc et la France de François Hollande. La coopération judiciaire est gelée depuis que la justice française, au mépris des règles élémentaires de la diplomatie, avait ordonné une spectaculaire descente de police dans la résidence de l'ambassadeur Chakib Ben Moussa, pour entendre le patron de la DST marocain Abdelatif Hammouchi. Ce qui avait le don de gripper une longue et paisible relation qu'un partenariat d'exception avait huilé malgré les alternances et les changements de majorité.

S'agit-il d'une illusion d'optique ou d'une vraie réalité diplomatique ? Au fur et à mesure que la crise avec Rabat perdure, celle avec Alger se revigore d'une prestation inédite de deux vielles connaissances qui se retrouvent avec prudence et méfiance puisque chacune connaît la parfaite intimité, les profondes fêlures de l'autre.

Sur fond de tensions froides entre Rabat et Paris, ils étaient nombreux ces diplomates français qui simulent ou expriment une sincère surprise quand il s'agit de décoder le comportement marocain après le célèbre épisode "Hammouchi". Ils laissaient souvent entendre en off qu'ils avaient l'habitude de percevoir le partenaire marocain comme suffisamment posé et politiquement intelligent pour pouvoir encaisser les chocs de parcours et les restituer avec une délicatesse toute diplomatique.

Avec Alger, le passé étant toujours effervescent et la relation abrasive, cet état d'esprit semble imposer à l'approche diplomatique française une contrainte dans l'expression et des marqueurs rouges dans l'approche. Dans cette échelle de lecture, la pondération légendaire du Marocain à pour pendant le tempérament volcanique de l'Algérien. D'où la marge de manœuvre extrêmement étroite de la diplomatie française quant il s'agit d'affaires algériennes, d'où la liberté de ton à la limite des mauvaises manières quand il est question de préoccupations marocaines.

Certains pourront dire à raison d'ailleurs, qu'il ne s'agit que de realpolitik basé sur les intérêts des États et non des états d'âmes de leurs dirigeants. Alger dispose d'un fromage énergétique que les Français croqueraient volontiers avec plus d'appétit, d'une armée aux frontières d'une région, le Sahel, où des groupes terroristes d'une grande radicalité sont déterminés à menacer les intérêts vitaux de la France.

D'autres seront tentés d'expliquer ces œillades appuyés de Paris vers Alger à ce vieux réflexe propre aux relations sociales qui fait qu'on tape bruyamment sur les épaules d'un ami qu'on veut séduire pour mieux transmettre le message de courroux à celui avec qui on est brouillé et lui faire comprendre, parfois à base de messages clairs ou de codes chiffrés, que le temps de la brouille a assez duré.

La relation France-Maghreb ou plus précisément Hollande-Maghreb semble aujourd'hui enfermée dans ce ménage à trois. La tension froide avec le Maroc semble être partie pour durer, tant la France de François Hollande ne donne aucun signe politique publique de vouloir répondre aux interrogations posées par les Marocains pour reprendre l'amplitude de leur coopération judiciaire. Cet état d'esprit est exploité par certains groupes très actifs au bord de la Seine, trop contents de jouer une autre partition et de conjuguer la relation avec le Maghreb à la grammaire politique et diplomatique algériennes. C'est un risque que prend François Hollande en les laissant faire au risque de banaliser la relation d'exception qui a toujours lié la France avec le Maroc et qui lui permis de réaliser ses meilleurs exploits politiques africains.


Mercredi 18 Juin 2014 - 11:33



Mercredi 18 Juin 2014 modifié le Mercredi 18 Juin 2014 - 12:04


1.Posté par ZZ le 18/06/2014 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La France a aussi exploité la période de gouvernement de Khadafi , c'est une une période sans contrôle dans un état trés riche .
ÊTRE FOU POUR NE PAS SAVOURER ou POUSSER LES AUTRES A ACCEPTER
DOMMAGE QUE LE DROIT DES HOMMES ET LA D2MOCRATIE N4ONT PAS LES MËMES VALEURS DANS LE TEMPS ET L'ESPACE
COMME LE MAROC LE VEUT.
La France a toujours proteger l'Algé"rie rien qu'en cachant les dossiers montrant la marocanité de ses terres annexées à l'Algérie.
Silence qu"a un prix mais les conflits entre ces 2 pays ne sont qu'en apparence.

2.Posté par boubir le 18/06/2014 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
dit moi tu es jalouse

3.Posté par Samar le 18/06/2014 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le tropisme algérien, olala. Les français peuvent attendre. caliner alger ne vous pas pas gagner des marchés. La rancune est trop forte

4.Posté par BAZ le 18/06/2014 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
OK AVEC @SAMAR. MAIS CETTE POLITIQUE ET CETTE VISION NE SERVENT PAS LE MAGHREB.

5.Posté par impartial le 18/06/2014 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
moi je trouve que l’Algérie à toujours traiter d’égale à égale avec la France
et elle c'est jamais coucher devant aucune proposition qu'il soit juste en faveurs de la France comme certains ont pour habitude de le faire avec elle. bien CORDIALEMENT

6.Posté par Michala le 18/06/2014 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la france est un partenaire incontournable pour le Maroc et vice versa. E l’Algérie ne peut pas se passer de la France même si les relations ne sont pas assainis quoi qu'on dise. mais bon, tout cela est les aléas de la politique politicienne. personne ne peut se passer de la'utre

7.Posté par Kamal le 18/06/2014 20:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo M.Impartial, vous, les algériens, vous vous prenez toujours pour des êtres à part. L'humilité est une grande qualité. Vous allez vous étouffer avec votre égo l'khawi.

8.Posté par CYRUS le 18/06/2014 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mondial Brésil: Mamamia MDR, c'est le joueur marocain Fellani qui a cassé le reve algérien pour son premier match. Qui dit mieux!

9.Posté par chaouiounasse le 18/06/2014 20:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous les marocains vous gagner quoi

10.Posté par chaouiounasse le 18/06/2014 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
classement fifa 77 et tu parle ta pas de figure

11.Posté par chaouiounasse le 18/06/2014 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
maroc belgique 2 algerie 1

12.Posté par impartial le 18/06/2014 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Kamal/// je suis pas algérien mon ami C vous avez quel que chose à reprochez aux algériens faite le aux algériens pas à moi car moi je suis impartial par exemple je peut dire que l'Algérie c'est le pays de la corruption institutionnalisé ils on failler l’écrire dans la constitution
voila mon chère ami C j'ai quel que chose à dire sur le Maroc ou la France je le frai aussi avec impartialité et aussi il faut toujours acceptez le point de vue de l'autre et de ne pas s'emballez tout de suite.

bien CORDIALEMENT impartial

13.Posté par Malak le 18/06/2014 23:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ton commentaire est un ramassis de bêtises@cyrus. Les Marocains soutiennent à fond l'équipe algérienne au Mondial. Nous sommes avec les Fennec et ça sera génial qu'elle aille le plus loin possible. Nous en serons fiers u'une équipe du Maghreb s'impose au Mondial. VIVA le Maroc et Viva l'Algérie et Viva le Maghreb. Arrêtons de dire n'importe quoi et ne laissons pas la politique parasiter notre fraternité.

14.Posté par Charly le 19/06/2014 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Maroc et l'Algérie sont deux grands pays du Maghreb stables et avec des institutions fortes. Ils sont complémentaires. la France reste un partenaire fort pour les deux pays même si elle n'a pas la même histoire avec eux. La crise politique entre Rabat et Alger estr. paralysante. C'est là où il faut chercher la solution, la vraie. Nul solution en dehors de l'entente maroco-algérienne.

Nouveau commentaire :
Twitter

France | Maghreb | Atlas Eco | Société | Sport | Culture & Médias | International | Religion | Environnement | Opinion | Décryptages | Informations légales | Sience & Santé | Lu dans la presse | Fil direct | Les indiscrets | Atlas des livres | Opinions | Entretiens