Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Les religions ont vocation de promouvoir l'équité et la modération et non pas les luttes intercommunautaires (Ahmed Taoufiq)


Lundi 25 Janvier 2016 modifié le Mardi 26 Janvier 2016 - 09:07

Le ministre des Habous et des affaires islamiques Ahmed Taoufiq, a affirmé lundi à Marrakech que les religions ont vocation de promouvoir les valeurs universelles de l'équité et de la modération et non pas les luttes intercommunautaires.




Les religions ont vocation de promouvoir l'équité et la modération et non pas les luttes intercommunautaires (Ahmed Taoufiq)
Dans son intervention devant les participants à la rencontre internationale sur "les droits des minorités religieuses dans les pays musulmans: le cadre légal et l'appel à l'action", le ministre a souligné que la religion est le seul recours pour trouver des réponses aux questions existentielles, estimant que les religions doivent cohabiter en harmonie pour convaincre.

Il a, par ailleurs, indiqué que les oulémas et les politiques dans les pays musulmans œuvrent dans un même élan pour défendre les droits des minorités, relevant aussi le rôle des médias dans cette œuvre collective comme cela a été souligné dans le message Royal adressé aux participants à cette rencontre, message dans lequel le Souverain affirme que "Rien ne nous paraît justifier au Royaume du Maroc que les minorités religieuses soient privées de l'un de leurs droits".

Tout en faisant savoir que seuls les oulémas ont le droit d'interpréter les textes et de corriger les concepts, M. Taoufiq a noté que le statut des minorités musulmanes à l'étranger diffère d'un pays à l'autre, oscillant entre négation de leurs droits, neutralité et pleine reconnaissance.

Pour sa part, le président du forum pour la promotion de la paix dans les sociétés musulmanes, Abdellah Ben Biya, a estimé que la cause des minorités dans les pays musulmans devrait inciter les oulémas à abandonner leur tour d'ivoire pour bien comprendre les réalités et être à même d'apporter les bonnes réponses et la bonne parole.

Tout en estimant que la question des minorités non musulmanes dans les pays musulmans se pose avec urgence en raison de son importance dans la consolidation de la cohésion sociale, il s'est dit alarmé par la recrudescence des actes de violence et de xénophobie dans le monde, allusion aux organisations terroristes qui tuent d'innocentes gens et osent même mettre à feu et à sang des lieux de culte.

Organisée pendant trois jours par le ministère des Habous et des affaires islamiques, cette rencontre met en présence de nombreuses personnalités dont des ministres des affaires islamiques, des oulémas, des chercheurs, des représentants des religions monothéistes ainsi que des organisations internationales.

Au programme, des ateliers ainsi que trois séances plénières axées notamment sur "la question des minorités dans les pays musulmans", "La citoyenneté et l'autre dans la vision islamique" ou encore "la cohabitation à travers l'histoire de l'Islam".

Les travaux de ce conclave de la tolérance seront couronnés par la proclamation de la déclaration de Marrakech et la publication d'un document soutenant cette proclamation et la lutte contre l'islamophobie.
Lundi 25 Janvier 2016 - 22:30





Nouveau commentaire :
Twitter