Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





"Les nouveaux Suédois", un parti politique qui se veut le porte-voix des immigrés en Suède


Samedi 20 Septembre 2014 modifié le Samedi 20 Septembre 2014 - 21:20

"Les nouveaux Suédois" est un parti politique qui se veut le porte-voix des immigrés en Suède, avec pour objectif de promouvoir l'égalité des chances pour tous, sans aucune discrimination ethnique ou raciale.




Créé en 2002 à l'initiative de deux associations marocaine et tunisienne, ce parti prône les principes d'égalité des chances entre les Suédois de souche et les immigrés au pays scandinave, a souligné le vice-président et secrétaire général de cette formation politique, le Marocain Mohamed Qabli, dans un entretien accordé à la MAP.

"Les Suédois sont lassés des partis traditionnels, comme le démontrent les résultats des dernières élections législatives", a relevé le natif d'Oujda et père de six enfants, ajoutant que même les Sociaux-démocrates, qui sont arrivés en tête lors de ces élections, n'ont récolté que 31,2 pc des voix lors du scrutin du 14 septembre, soit à peine mieux que leur score lors des élections de 2010, qualifié jadis de désastre (30,7 pc).

En outre, la percée du parti d'extrême droite des Démocrates de Suède, qui a récolté près de 13 pc, est une autre preuve du rejet des grands partis par les Suédois, a ajouté cet homme d'affaires, qui a présidé plusieurs associations de Marocains en Suède et au niveau scandinave en général.

M. Qabli a ajouté que les partis traditionnels suédois bloquent l'accès des immigrés aux postes de décision, soulignant que son parti veut restaurer la confiance des immigrés en la vie politique et mobiliser ces communautés pour la défense de leurs droits légitimes.

Le parti a entamé la mobilisation des différentes communautés d'immigrés en Suède, dans le but de renforcer ses rangs et de préparer les prochaines élections générales de 2018, a-t-il fait savoir.

M. Qabli, qui est venu en Suède en 1983, a rappelé que les immigrés constituent une bouée de sauvetage pour la Suède, un pays qui souffre du vieillissement de sa population, et méritent donc un meilleur traitement, en particulier en ce qui a trait aux salaires et à l'accès au marché du travail.

Il a dans ce sens met en avant la haute compétence des immigrés marocains en Suède, soulignant qu'une nouvelle génération de Marocains ont émigré lors des dernières années au pays scandinave. "Des personnes instruites, intellectuelles et dont plusieurs ont suivi de hautes études supérieures", a-t-il dit.

S'agissant de la cause nationale, M. Qabli appelle à déployer davantage d'efforts aux niveaux diplomatique et politique en Suède pour la défense de cette cause juste et faire face à une forte présence des adversaires de l'intégrité territoriale du Maroc, dont le seul souci est de véhiculer de fausses allégations sur l'histoire et les causes de ce conflit artificiel afin de bénéficier des aides qu'ils n'hésitent pas à détourner et qui constituent une source d'enrichissement rapide des dirigeants du Polisario.

M. Qabli a été président de l'Union des associations marocaines aux pays scandinaves, une instance qui regroupait 17 associations. Il préside actuellement l'association +Maghrib Al Assr+, qui compte pas moins de 500 membres, dont plus de 200 Sahraouis.

Cette association a pris part à plusieurs manifestations et rencontres relatives à la cause nationale en Suède, en Espagne et au Maroc. M. Qabli a été aussi à l'origine de la création de plusieurs associations, dont l'association d'amitié maroco-suédoise.

Samedi 20 Septembre 2014 - 21:18






1.Posté par ptitpère le 21/09/2014 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et dans 20 ans les Suédois devenus minoritaires sur leur propre territoire (comme bien d'autres Européens), finiront par se faire égorger par leurs "bouées de sauvetage", comme le sont les Chrétiens d'Orient.
Mieux vaudrait une vraie politique nataliste en faveur des Européens de souche (qui ont un bien plus fort taux d'emploi que les immigrés extra-européens qui ont tendance à vivre exclusivement d'aides sociales) si nous allons avoir tant besoin de mains d'œuvre à l'avenir - ce dont il est largement permis de douter vu l'effondrement économique en cours, les progrès fulgurants de la robotisation etc etc.

2.Posté par ptitpère le 21/09/2014 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le "modèle suédois" à bout de souffle. En cause, la politique migratoire libérale du pays : la Suède est devenue ces dernières décennies l’une des premières destinations des immigrants en Europe, dont des ressortissants d’Irak, d’Afghanistan, de Somalie, des Balkans et récemment de Syrie. L’agence de l’immigration a ainsi demandé en juillet une rallonge de 48 milliards de couronnes (5,2 milliards d’euros), en plus des 91 milliards déjà budgétés pour les quatre prochaines années » http://www.marianne.net/Le-modele-suedois-a-bout-de-souffle_a241443.html

Nouveau commentaire :
Twitter