Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




"Les femmes et le Soufisme", thème d'une rencontre scientifique à Marrakech


Mercredi 13 Mars 2013 modifié le Mercredi 13 Mars 2013 - 08:45

"Femmes et Soufisme" est le thème d'une rencontre scientifique organisée mardi à Marrakech, à l'initiative de la faculté des lettres et des sciences humaines relevant de l'université Cadi Ayyad (UCAM).




"Les femmes et le Soufisme", thème d'une rencontre scientifique à Marrakech
Organisé en partenariat avec l'équipe d'Al Achâariya et du soufisme au Maroc, le laboratoire de philosophie et du patrimoine dans la société du savoir et le laboratoire de linguistiques, communication et pédagogie et l'association Muniya de Marrakech, cet événement a été rehaussé par la participation d'un aréopage d'intellectuels, de spécialistes et d'enseignants-chercheurs.

S'exprimant à cette occasion, le vice-président de l'UCAM, Janah Essâadi, a affirmé que le soufisme procure à l'individu une forte immunité contre l'extrémisme, la violence et le racisme car, favorisant les actions de bienfaisance, rehaussant l'âme au-delà du seul monde matériel et appelant à la tolérance et à la coexistence avec l'autre, abstraction faite des différences de nationalités et de religions.

Il a rappelé que le Maroc a connu la création de nombre de Zaouiya (confréries) soufies ayant joué un rô le de taille dans la généralisation de la connaissance et du savoir, et la vulgarisation des bonnes pratiques ainsi que des principes de tolérance, de paix et de fraternité, faisant observer que la femme n'était jamais absente du domaine du soufisme. Certaines femmes ont eu le grand mérite de marquer l'histoire du Royaume dans ce domaine, a-t-il dit.

La doyenne de la faculté des lettres et des sciences humaines, Mme Ouidad Tebaâ, a mis l'accent sur des exemples de femmes ayant fait leur émergence au sein de la société et servi de modèle en matière de soufisme et des bons comportements, estimant que cette rencontre a été l'occasion de jeter la lumière sur ces femmes qui ont servi de piliers pour l'édification de la société marocaine, une société dans laquelle la femme a toujours bénéficié de respect et de beaucoup d'estime.

Mme Tebaâ a considéré que l'hommage qui lui a été rendu lors de cette rencontre est un geste fort à l'égard de toutes les femmes militantes qui ne ménagent aucun effort pour contribuer aux efforts de développement au Maroc.

Quant aux autres intervenants, ils ont souligné l'importance cruciale du soufisme dans l'histoire du Maroc, lequel avait largement contribué au développement de fonctions sociales, pédagogiques et culturelles, d'autant plus qu'il a eu une influence profonde sur la société et sa mentalité.

Et de rappeler que depuis l'arrivée de l'Islam au Maroc, le soufisme s'est basé sur le comportement simple mais enraciné dans la société. Les pratiques des musulmans marocains se sont souvent concentrées sur une mystique profonde, une solidarité sociale et des dimensions pratiques, ont-ils dit.

Initiée dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la femme, cette rencontre a été l'occasion de débattre de plusieurs thématiques, entre autres "des exemples de personnalités féminines à travers le Saint Coran", "la femme et le soufisme dans l'occident islamique", "la présence du soufisme féminin au sein de la société marocaine", "les femmes et le soufisme, la quête du bonheur" et "les femmes soufies à Marrakech".
Mercredi 13 Mars 2013 - 08:40

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter