Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Les dirigeants indépendantistes catalans doivent assumer les conséquences de leur échec (Gouvernement)


Mardi 18 Juillet 2017 modifié le Mercredi 19 Juillet 2017 - 09:17

Les dirigeants indépendantistes de la Catalogne (nord-est de l'Espagne) doivent assumer les conséquences de leur "échec" ou alors ils assumeront la responsabilité du référendum illégal sur l’indépendance de la région, annoncé pour le 1er octobre, a estimé lundi la vice-présidente du gouvernement espagnol, Soraya Saenz de Santamaria.




Les dirigeants indépendantistes catalans doivent assumer les conséquences de leur échec (Gouvernement)
Dans une déclaration à la presse après la démission ce même jour du chef des Mossos d'Esquadra (police catalane), Mme Santamaria a souligné que cette démission est une "motivation de plus" pour le président catalan, Carles Puigdemont, et son vice-président, Oriol Junqueras, pour "assumer leur échec".

Cette démission "met en évidence la gravité" de l’action de la Generalitat, qui pousse à la démission, pour des motifs politiques, toute personne qui respecte la loi et veut honorer ses obligations, a-t-elle déploré.

"Maintenant que les gens modérés, qui faisaient preuve de réalisme politique, doivent quitter la Generalitat, Puigdemont et Junqueras ont deux choix : assumer leur échec maintenant ou l’assumer le 1er octobre", a dit la vice-présidente, tout en réaffirmant que le référendum n’aura pas lieu.

Le directeur général des Mossos d'Esquadra (police catalane), Albert Batlle, a présenté lundi sa démission au conseiller (ministre) à l’Intérieur du gouvernement régional, Joaquim Forn, à deux mois et demi du référendum indépendantiste prévu le 1er octobre prochain par l’exécutif séparatiste catalan.

Selon les médias espagnols, le directeur général démissionnaire a toujours défendu que les Mossos d'Esquadra doivent être politiquement neutres, impartiaux et faire respecter la loi.

La démission du directeur général de la police catalane intervient quelques jours seulement après le remaniement opéré au sein du gouvernement autonome de la Catalogne avec le départ de trois membres de l'exécutif de cette région du nord-est de l’Espagne, dont le conseiller à l’Intérieur Jordi Jané qui a été remplacé par Joaquim Forn.

Le président de la Catalogne, Carles Puigdemont, avait fixé au 1er octobre prochain la date du référendum sur l'indépendance de cette région du nord-est de l'Espagne. Le gouvernement espagnol a quant à lui toujours assuré que cette consultation illégale ne sera pas organisée.


Atlasinfo (avec MAP)
Mardi 18 Juillet 2017 - 08:18





Nouveau commentaire :
Twitter