Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le virus Zika aurait un lien avec des microcéphalies (OMS)


Samedi 20 Février 2016 modifié le Dimanche 21 Février 2016 - 09:14

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a évoqué, vendredi, une "accumulation croissante d'indices" sur un lien entre le virus Zika et l'apparition de malformations congénitales microcéphalies chez les nouveau-nés.




L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a évoqué, vendredi, une "accumulation croissante d'indices" sur un lien entre le virus Zika et l'apparition de malformations congénitales microcéphalies chez les nouveau-nés. Mais, il faudra encore attendre plusieurs mois avant d'avoir des preuves, a indiqué à la presse le directeur général adjoint de l'OMS, Bruce Aylward.

Au total, 36 pays sont touchés dans quatre des six régions de l'OMS, dont 28 sur le continent américain, cinq dans le Pacifique Ouest, deux en Asie du sud-est et un en Afrique. "Nous sommes encore dans une situation évolutive", a déclaré M. Aylward. La hausse des cas de microcéphalies a été observée au Brésil et en Polynésie française, alors que le syndrome de Guillain-Barré a augmenté dans huit pays. Le don du sang dans les régions infectées par Zika doit pouvoir être assuré, selon l''OMS qui a toutefois recommandé vendredi des restrictions pendant 28 jours après la fin des symptômes d'une infection ou d'une maladie liée à au virus.

L'agence onusienne vient de mettre en place un plan d'opérations pour lutter contre le virus Zika et les malformations associées, pour lequel elle demande un financement de 56 millions de dollars. Après les critiques sur la gestion de la réponse à l'épidémie Ebola, l'OMS a lancé un programme d'urgence qui intègre un système de gestion des incidents.

Début février, l'organisation avait décrété Zika une "urgence de santé publique de portée mondiale", établissant un lien entre le virus et l'augmentation des cas de microcéphalies et de syndrome de Guillain-Barré dans huit pays. Plus de 4.000 cas suspects de microcéphalie, une malformation congénitale, ont été recensés à ce jour, dont plus de 400 ont été confirmés.

Les experts étudient pour l'heure le rôle joué par le virus dans l'apparition de microcéphalies chez des bébés nés de femmes contaminées et le syndrome neurologique Guillain-Barré chez les personnes piquées par le moustique porteur du virus.
Samedi 20 Février 2016 - 08:16





Nouveau commentaire :
Twitter