Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le sud du Maroc en "alerte maximale" face à de nouvelles inondations


Vendredi 28 Novembre 2014 modifié le Samedi 29 Novembre 2014 - 09:57

Moins d'une semaine après les dramatiques crues de multiples oueds (rivières), les régions de Guelmim, Agadir (sud-ouest) et Marrakech (sud) ont de nouveau été frappées par des intempéries: d'après la météorologie nationale, il est ainsi tombé en 24 heures près de 200 millimètres à Agadir, soit plus de la moitié des précipitations annuelles.
Une partie du sud du Maroc, où au moins 36 personnes ont péri le week-end dernier dans des inondations, était en "alerte maximale" vendredi en raison de nouvelles pluies torrentielles, selon les médias.




Aucune victime n'est pour l'heure à déplorer, mais les autorités ont annoncé que la route nationale reliant cette station balnéaire à la plaine de Marrakech, qui serpente à travers les premiers contreforts de l'Atlas, avait été fermée. L'autoroute, elle, est toujours ouverte et le tronçon est temporairement gratuit pour les usagers, a indiqué la Société nationale des autoroutes.

Autour de Marrakech, plusieurs ponts ont de nouveau été détruits par les oueds en crue, a constaté un photographe de l'AFP.

Dans la région de Guelmim (sud-ouest, 200 km au sud d'Agadir), aux portes du Sahara, des routes étaient également coupées, selon l'agence MAP. Ce secteur a été le plus touché le week-end dernier, avec une trentaine de morts, la plupart emportés par les crues.

Cette fois, les intempéries ont donc aussi touché une large partie du littoral atlantique, sur 1.000 km, les vagues atteignant par endroits six à sept mètres.

Critiquées dans la presse, les autorités --nationales comme locales-- ont affirmé avoir pris un éventail de mesures d'urgence pour éviter de nouveaux drames, tout en appelant les citoyens à la plus grande prudence.

En début de soirée, une délégation, à la tête de laquelle figure le ministre de l'Intérieur Mohammed Hassad, a été envoyée dans les régions de Guelmim et Agadir, sur ordre du roi Mohammed VI, pour suivre la situation sur le terrain, a indiqué l'agence MAP, sans autre précisions.

Quelque 12.000 écoles avaient été préventivement fermées pour la journée, d'après le quotidien Akhbar al Yaoum.

Jeudi soir, "le comité de vigilance" de la province du Haouz, au sud de Marrakech, avait de son côté affirmé être "en alerte maximale", indiquant avoir tenu "une série de réunion pour étudier l'ensemble des risques d'inondations (...) et les moyens d'intervention". Il avait détaillé le dispositif (hommes, véhicules d'intervention, camions, ambulances...) prêt à être déployé.

Dans le même temps, le ministère de l'Intérieur avait annoncé que plus d'une centaine de personnes "en situation de danger" avaient encore été secourues au cours des dernières 48 heures, y compris par des "moyens aériens".

Les crues et inondations ne sont pas rares dans le sud marocain, mais elles ont cette année un caractère exceptionnel: les cumuls de précipitation ont atteint jusqu'à 400 mm dans certains massifs de l'Atlas le week-end dernier.
Vendredi 28 Novembre 2014 - 22:38

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter