Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le révérend Jesse Jackson: "Le Maroc constitue un carrefour des religions monothéistes : le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam",


Vendredi 13 Mars 2015 modifié le Samedi 14 Mars 2015 - 09:20

Le révérend américain, Jesse Louis Jackson a salué, vendredi à Dakhla, le climat de stabilité et la dynamique de développement que connaît le Maroc sous la conduite du Roi Mohammed VI, appelant à s'inspirer du modèle marocain en matière de diffusion des valeurs de cohabitation interreligieuse et de développement dans différentes régions du monde, notamment en Afrique.




"Je salue le rôle avant-gardiste du Royaume en matière de cohabitation entre les religions", a souligné Jesse Jackson, Président-fondateur de Rainbow Push Coalition et invité d'honneur de cette édition, à l'ouverture de ces travaux.

"A l'instar d'Al Qods, le Maroc constitue un carrefour des religions monothéistes : le Judaïsme, le Christianisme et l'Islam", s'est réjoui le révérend américain, une figure de proue du combat pour les droits civiques des Afro-Américains, relevant que cette rencontre internationale de Dakhla est l'occasion pour "s'inspirer de l'expérience avant-gardiste de ce pays".

Le révérend américain s'est félicité, à cette occasion, de la haute sollicitude dont le Souverain entoure cette manifestation planétaire, organisée dans "un pays stable dans un monde en perpétuel changement".

Dans ce sens, il a salué le "rôle prépondérant joué par le Royaume dans les domaines de développement économique, de promotion des droits humains, notamment ceux des immigrants africains, ainsi que de lutte contre la corruption".

Il a aussi appelé à la promotion de la paix dans le monde, particulièrement en Afrique, et à davantage d'efforts pour réaliser le développement. "La paix ne signifie pas seulement une situation de non guerre mais également l'instauration de la justice et le respect des règles de gouvernance", a-t-il insisté.

Il a aussi souligné l'impératif de voir la mondialisation de l'économie et des technologies aller de pair avec la mondialisation des droits humains et environnementaux, la sécurité et la paix, appelant à la conjugaison des efforts pour relever les défis auxquels fait face le continent africain, notamment la pauvreté, la malnutrition et les pandémies.

Plus de 800 personnalités représentant 112 pays participent à cette session annuelle sous le thème "Afrique, coopération régionale et coopération Sud-Sud" en collaboration avec l'ISESCO.

Le Forum de Crans Montana, qui fête cette année ses trente ans, est une organisation internationale suisse qui œuvre à "encourager la coopération internationale et la croissance globale et promouvoir un haut niveau de stabilité, d'équité et de sécurité".
Vendredi 13 Mars 2015 - 18:12





Nouveau commentaire :
Twitter