Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le recteur de la mosquée de Bordeaux : «Les musulmans sortent massivement dans les rues pour exprimer leur dégoût»


Mercredi 7 Janvier 2015 modifié le Jeudi 8 Janvier 2015 - 01:11




Tareq Oubrou
Tareq Oubrou
En déplacement au Vatican, le recteur de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou a déclaré face à ce « carnage » : « Les musulmans sont traumatisés, ils en ont marre, cette majorité silencieuse se voit prise en otage par des fêlés ». Il appelle donc les musulmans de France à manifester : «Il faut que les musulmans sortent massivement dans les rues pour exprimer leur dégoût devant la confiscation de l'islam par ces fêlés, ces fous », confie encore Tareq Oubrou. Pour lui, cet acte est «un coup dur pour l'islam et les musulmans de France, un acte qui va dans le sens du clivage de la société et qui retarde l'assimilation et l'intégration des musulmans».

Mohammed Moussaoui, ancien président du CFCM et actuel président de l'Union des mosquées de France, qui est lui aussi au Vatican, s'est dit «horrifié et choqué» d'autant qu'il venait de «prier avec le pape François» pour «que la paix et la fraternité puissent se consolider et se renforcer dans le monde entier». Mohammed Moussaoui assure donc qu'il n'y a «pas de mots assez durs et assez forts» pour exprimer la «condamnation» de cet acte par les musulmans de France qui se retrouvent «doublement victimes» parce que «leur religion est instrumentalisée par des criminels» et parce que «des populistes essayent d'instrumentaliser ce type d'acte pour exacerber encore plus les tensions et attiser les peurs».

Pour Mgr Michel Dubost, président du Conseil pour les relations interreligieuses de la Conférence des évêques de France, qui accompagnait quatre imams français lors de leur visite à Rome «la seule réponse» à ce type d'acte qui relève de «l'anarchisme» est «la main tendue».
Mercredi 7 Janvier 2015 - 22:47

Avec Le Figaro




Nouveau commentaire :
Twitter