Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le pavillon du CCME clôture sa présence au Salon international de l’édition et du livre de Casablanca Sur le thème «L’Afrique, aux sources de la mobilité»


Lundi 24 Février 2014 modifié le Lundi 24 Février 2014 - 00:20




Le pavillon du CCME clôture sa présence au Salon international de l’édition et du livre de Casablanca Sur le thème «L’Afrique, aux sources de la mobilité»
Le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger a clôturé, ce dimanche, sa participation à la vingtième édition du Salon international de l’édition et du livre de Casablanca. Le pavillon de 270 m² a accueilli plusieurs milliers de visiteurs et 120 intervenants en provenance de 25 pays dont 13 du continent africain. Au programme, 30 rencontres, tables-rondes et débats et 14 ateliers destinés à plus de 300 jeunes scolaires et associatifs.

Durant ces dix jours, les espaces débats et rencontres ont accueillis une programmation riche avec des intervenants de taille. Des conférenciers, des décideurs politiques culturels associatifs et des experts ont animés les 30 rendez-vous autour de thématiques allant des questions sur la migration africaine en général et d’origine marocaine en particulier, à l’actualité dans le monde arabe, le Maghreb et en Europe.

L’Afrique, aux sources de la mobilité est la thématique centrale de la programmation du Conseil à cette 20ème édition. Plusieurs personnalités africaines du monde politique, diplomatique et culturel ont participé aux rencontres, avec notamment la présence de Mmes Oumou SALL-SECK (Mali), Maire de la Commune urbaine de Goundam, Ousseini Hadizatou Yacouba, (Niger), Directrice de cabinet Adjointe en second- présidence de la République ; Ms. Issiake Konate, Directeur général des Ivoiriens de l’Extérieur (Côte d’Ivoire), Sidi Mohamed Ibnou Oumeir (Mauritanie), Directeur des affaires politiques.

Selon Abdellah Boussouf, secrétaire général du CCME « Notre volonté est de renforcer le réseau des Marocains du monde en général et particulièrement en Afrique et dans le monde arabe, d’accompagner les orientations stratégiques du Maroc sur les questions de la migration et de consolider la présence du Conseil en tant qu’institution consultative sur la scène internationale ».

La présence d’experts et de personnalités d’Egypte, des Emirats Arabes Unis, d’Algérie, de Tunisie, de Mauritanie et du Maroc ont mis la lumière sur l’actualité dans le monde arabe ainsi que l’importance de l’implication des élites notamment les intellectuels, dans le processus démocratique en cours dans les pays de la région. Etaient invités notamment, Georges Ishac (Egypte) ; Rashed Saleh Elarimi Aljnebi (Emirats Arabes Unis) ; Ali Al Noaimi (Emirats Arabes Unis), Omar Azradj (Algérie) ; Abdallah Ould Bah (Mauritanie) et Mohamed Aujjar (Maroc).

Par ailleurs, le Conseil a commémoré les cinquantenaires des conventions signées par le Maroc avec la Belgique (1964 – 2014) et le Sénégal (1964-2014). Ces célébrations ont vu la présence de Alain Van Gucht, Consul général de Belgique au Maroc, Mansour Sy, ministre de l’Emploi (Sénégal) ; Jean-Pierre Senghor, directeur du Cabinet du Ministre de la Jeunesse, de la promotion des valeurs civiques (Sénégal) ; Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre des affaires étrangères et actuellement président de l’Institut pour les stratégies panafricaines (Sénégal).

Trois hommages ont été rendus à d’éminentes compétences marocaines du Monde qui se sont distinguées dans les pays de leur résidence par leurs parcours et travaux. Il s’agit de Rachid Yazami, Prix Charles Stark Draper 2014 de la National Academy of Engineering (NAE) de Washington DC ; El-Hassan Belarbi Haftellaoui, Prix de la ligue arabe de l’émigré et Ismahane El Ouafi, classée parmi les 20 personnalités féminines les plus influentes dans le monde musulman

Le Conseil a également signé une convention-cadre avec l ’Association marocaine pour la recherche historique. Un partenariat qui a pour objectif de mettre en place une relation de coopération sur l’histoire de la migration marocaine. Ce partenariat s’inscrit, entre autres, dans le cadre du projet de la mise en place d’un musée de l’immigration porté par le CCME.

Le public a pu également pu découvrir une librairie de l’immigration riche de plus de 3000 titres, romans, essais, études, revues et livres de jeunesse avec un focus particulier cette année sur les productions littéraires et scientifiques.

Lundi 24 Février 2014 - 00:10





Nouveau commentaire :
Twitter