Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le film français «Love» de Gaspar Noé interdit aux moins de 18 ans


Mardi 4 Août 2015 modifié le Mardi 4 Août 2015 - 18:18

Le tribunal administratif de Paris, saisie par une association « Promouvoir » qui « promeut les valeurs judéo-chrétiennes », a suspendu le visa d'exploitation de «Love» tant que celui-ci n'est pas interdit aux mineurs de 18 ans.




En raison des scènes de sexe non simulées, le juge du référé, dans une décision daté du 31 juillet, a en effet suspendu le visa d'exploitation du film, déjà sur les écrans français depuis le 15 juillet, «en tant qu'il n'interdit pas la représentation du film aux mineurs de 18 ans», mais seulement aux moins de 16 ans.

«En France, aimer est désormais interdit aux moins de 18 ans», a réagi sur Twitter Vincent Maraval, le distributeur et co-producteur du long-métrage présenté au dernier festival de Cannes. Ce film en 3D raconte la relation entre deux jeunes gens au moyen de flash-backs entrecoupés de voix-off, et montre de nombreuses scènes de sexe, en partie non simulées, parfois en gros.

« La décision est maintenant dans les mains du Conseil d’Etat. On devrait en savoir plus sur la France très bientôt », a également écrit Vincent Maraval sur Twitter, laissant entendre qu’il comptait faire appel de cette décision. Le film n’est plus diffusé que dans 33 salles en France, dont 7 à Paris, selon le décompte mentionné dans l’ordonnance.

Par deux fois, en juin puis début juillet, après avoir été saisie à nouveau par la ministre de la Culture, la commission de classification des oeuvres du Centre national du cinéma (CNC) a recommandé une interdiction aux moins de 16 ans seulement. Un avis suivi par la ministre pour délivrer le visa début juillet.

Le film Love rejoint, suite à cette décision, le cercle très fermé des films français interdits aux moins de 18 ans en France, avec Baise-moi ou encore Nymphomaniac.



Mardi 4 Août 2015 - 17:57

Par Khaoula Tamimount




Nouveau commentaire :
Twitter