Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le député français sexiste sanctionné


Mercredi 9 Octobre 2013 modifié le Mercredi 9 Octobre 2013 - 23:16




Le député français sexiste sanctionné
La bêtise n’a pas de limite ! Un député UMP, sexiste, vient d’en donner la preuve. En pleine intervention lors d’un débat parlementaire dans la nuit de mardi à mercredi, la députée écologiste, Véronique Massoneau, a été interrompue par des imitations de cris de poule émanant du député conservateur. "Ça suffit, arrêtez, je ne suis pas une poule", a-t-elle protesté sous le regard moqueur des députés de droite.

Cette manifestation de sexisme affligeant de la part du député Philippe Le Ray a provoqué mercredi des réactions indignées du gouvernement et les élues de gauche. Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a dénoncé "ces comportements incroyables". "Il y a des choses que je n'accepterai jamais dans cet hémicycle", a-t-il ajouté.

La porte-parole du gouvernement a ouvert le feu lors du compte rendu du Conseil des ministres. "On ne peut que regretter que certains aient du mal à conserver une attitude conforme à la fonction après des dîners manifestement trop arrosés", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem.

Malgré ses plates excuses, cela n'a pas empêché Claude Bartolone de prononcer "un rappel à l'ordre avec inscription au procès verbal", sanction qui va automatiquement le priver pendant un mois de 1.378 euros, soit le quart de son indemnité parlementaire.

En juillet 2012, la ministre du Logement, l'écologiste Cécile Duflot, avait été accueillie par des sifflets parce qu'elle portait une robe. "Le machisme prend toutes les formes", a affirmé mercredi la présidente de la commission des Affaires sociales Catherine Lemorton, racontant qu'un élu de droite lui avait décerné le prix des "plus belles jambes de l'assemblée" en 2008 quand elle montait à la tribune. La députée n'a remis une jupe que cet été à l'Assemblée.

Mercredi 9 Octobre 2013 - 19:02

Par Sara Dorrel




Nouveau commentaire :
Twitter