Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Prix de Poésie Argana décerné au poète allemand Volker Braun


Dimanche 14 Février 2016 modifié le Dimanche 14 Février 2016 - 21:05

Le Prix international de Poésie Argana a été décerné, samedi soir à Casablanca, au grand poète allemand Volker Braun, et ce dans le cadre de la 22ème édition du Salon International de l'Edition et du Livre.




Avec ce sacre, remis par la Maison de la poésie au Maroc, Volker Braun rejoint ainsi une élite de poètes arabes et étrangers ayant été couronnés par ce prix mondial, notamment le poète portugais Nuno Judice, le Palestinien Mahmoud Darwich, l'Irakien Saadi Yousef et les poètes marocains Mohamed Serghini et Tahar Ben Jelloun.

S'exprimant lors de cette cérémonie internationale, le poète Najib Khadari, président de la Maison de la poésie au Maroc, a présenté Volker Braun comme "un poète de sculpture approfondie au niveau du contenu et de la langue", qualifiant l'expérience du poète allemand de patrimoine humain.

Lors de cette manifestation, marquée par la présence du ministre palestinien de la culture, Ihab Bsissou, le ministre marocain de la culture, Mohamed Amine Sbihi, a mis l'accent sur la contribution de Volker Braun dans l'enracinement d'une vision poétique humanitaire et la consolidation des valeurs d'équité et de tolérance.

Prenant la parole, Volker Braun a exprimé son attachement au patrimoine poétique soufie en se remémorant le parcours de Ibn Arabi, soulignant le rôle de la poésie comme remède spirituel contre l'oppression et la violence. Le poète allemand a également présenté une sélection de ses poèmes, qui ont été traduits ensuite en langue arabe par le poète marocain Mohamed Ahroba.

Quant au choix de Volker Braun lauréat de cette édition, la Maison de la Poésie au Maroc a noté que le poète allemand est resté fidèle pendant un demi-siècle à l'essence de la poésie, avec des vers en phase avec leur temps, rayonnants d'espoir, toujours en quête d'équilibre dans un monde agité.

Le jury de ce prix, initié en partenariat avec la Fondation de la Caisse de dépôt et de gestion et en collaboration avec le ministère de la Culture, est composé du poète Rachid Moumni (président), du poète et critique AbderrahmanTenkoul, du poète Hassan Najmi, du critique Khaled Belkacem et des poètes Mohamed Ahroba, Mohamed Boudouik et Najib Khedari.

Volker Braun médite les conditions de l'homme, de la société et du monde à travers une vision poétique et philosophique pénétrante, sans cesse renouvelée, a expliqué le jury, précisant que c'"est ce qui lui a permis d'enrichir la poésie allemande, européenne et humaine grâce à une expérience profonde alternant vivacité de l'esprit critique et raffinement de la sensibilité poétique qui se nourrit d'une forte expérience littéraire lui permettant d'écrire dans plus d'un genre littéraire".

Né en 1939 à Dresde, Volker Braun vécut orphelin aux côtés de ses quatre sœurs et de sa mère dans une ville détruite par les Forces Alliées. Après des études de philosophie à l'Université Karl Marx à Leipzig entre 1960 et 1964, il s'établit à Berlin Est en 1965 où il publia son premier recueil "Provocations pour moi et d'autres", avant de travailler au théâtre "Berlin Ensemble", un des plus célèbres de la ville, à l'invitation d'Hélène Weigel, l'épouse de Bertolt Brecht. Ses œuvres en vers ou en prose, parues avant l'unification des deux Allemagnes, reflètent une profonde conscience culturelle et politique et suscitent, en même temps, la méfiance des communistes et des décideurs politiques en Allemagne de l'Est.

Volker Braun a remporté de nombreux prix avant l'effondrement du mur de Berlin, dont le prix Heinrich Heine en 1971 et le prix Heinrich Mann en 1980. Ses œuvres, publiées après la réunification de l'Allemagne en 1990, ont été traduites dans plusieurs langues et ont rencontré un large succès auprès des critiques et des lecteurs. Il compte à son escarcelle plusieurs distinctions, dont le Prix de la Mémoire à Schiller en 1992 et le Prix de la Critique allemande, avant d'être consacré par l'Académie allemande des Lettres "Prix Georg-Büchner" en 2000, la plus haute distinction littéraire en Allemagne.
Dimanche 14 Février 2016 - 09:43





Nouveau commentaire :
Twitter