Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Pepsi et le Coca-Cola cancérigènes


Mercredi 23 Février 2011 modifié le Mercredi 23 Février 2011 - 07:13

Alors que les deux marques de sodas se disputent généralement le marché des boissons, elles sont toutes les deux aujourd'hui mises au banc des accusés, les colorants qu'elles utilisent ayant été dénoncés comme cancérigènes.




Le Pepsi et le Coca-Cola cancérigènes
Coca-Cola contre Pepsi, il s'agit là d'un duel qui dure depuis des années et qui évolue au fur et à mesure des campagnes publicitaires. Mais aucun affrontement au sujet de la dernière étude qui concerne le marché du soda puisque cette fois-ci, les deux marques de boissons gazeuses sont mises sur le même plan, accusées d'utiliser des colorants cancérigènes. Cette accusation émane d'un important lobby américain, le CSPI (Center for Science in the Public Interest).

Ainsi, ce lobby explique au Daily Mail que Pepsi et Coca-Cola utiliseraient un certain type de caramel pour colorer ses boissons, caramel qui contiendrait deux substances connues pour être potentiellement cancérigènes (le 2-MI et le 4-MI). Loin de lancer des accusations au hasard, le CSPI demande aujourd'hui à ce que les deux boissons soient tout simplement interdites. Et le porte-parole du lobby d'expliquer : "Contrairement au caramel préparé chez soi, en faisant fondre du sucre dans une poêle, la version artificielle à l'origine de la couleur "coca" est le fruit de la réaction chimique obtenue par l'association de sucre, d'ammoniac et de sulfites portés à haute température". De ce processus résulterait les deux substances chimiques mises en cause qui "d'après les tests réalisés en laboratoire, (celles-ci) seraient nuisibles à la santé et même à l'origine de cancers du poumon, du foie, de la thyroïde".
De son côté, rapporte 7sur7, l'Institut de prévention toxicologique américain aurait confirmé la thèse du lobby expliquant qu'en effet, les deux substances seraient cancérigènes chez les animaux, et donc potentiellement chez l'homme.
Par ailleurs, l'utilisation de l'aspartame pour les boissons de type "light" est également décriée, accusée d'augmenter le risque d'accidents vasculaires. Coca-Cola et Pepsi n'ont pas répondu aux accusations.

Mercredi 23 Février 2011 - 07:09

(Source Maxisciences)




Nouveau commentaire :
Twitter