Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le Morrocan Business Bridge : une 1ère édition réussie


Jeudi 27 Juillet 2017 modifié le Jeudi 27 Juillet 2017 - 23:50

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a organisé cette semaine la première édition du "Moroccan business bridge". Une manifestation destinée à encourager les Entrepreneurs marocains résidant à l’étranger à venir apporter leur savoir-faire et expertise dans leur pays d’origine.

Par Ghizlaine Badri (Envoyée spéciale)




Le Morrocan Business Bridge : une 1ère édition réussie
C’est ainsi que 300 Marocains entrepreneurs du monde (MeM) installés au Maroc et à l’étranger ont participé à cet événement, premier du genre, pour partager leurs expériences.

Organisé en partenariat avec le ministère délégué auprès du ministère des Affaires étrangères chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Le "Moroccan business bridge" a été marqué par le lancement officiel de "MeM by CGEM", 13e région de la Confédération.

« Cette initiative, en collaboration avec le ministère des Marocains résident à l’étranger, s’articule autour de plusieurs actions. Tout d’abord, il s’agit de créer un maillage entre les entrepreneurs marocains qui réussissent dans leur pays qui ont l’expertise, le savoir-faire, le réseau et le marché, et pouvoir en faire bénéficier leur pays d’origine », a souligné Meriem Bensalah Chaqroun présidente de la CGEM (patronat marocain).

« Le Maroc, aa-t-elle poursuivi, est dans une dynamique économique et social. Il mérite une place de choix au niveau international. Nous souhaitons à travers cette 13ème région de la confédération être un levier supplémentaire. Cette jeunesse, qui représente cette 4ème génération de MRE, vient de partout d'Europe, des Etats unis, et d'Afrique. C'est une richesse incroyable pour notre pays ».

Pour la présidente du patronat marocain, « Plus de 150 entrepreneurs de l'étranger sont ici présents et c’est formidable d’appréhender la globalisation ensemble afin d' intégrer le Maroc dans cette dynamique mondiale.»

Et de rajouter « C’est une étape clé dans la mise en place de cette 13ème région, des marocains entrepreneurs du monde. Il existe un potentiel de 300 000 entrepreneurs à l’étranger, dirigeants ou décideurs, qui font rayonner l’image du Maroc à l’international, et qui puisent dans le capital immatériel de leur marocanité. +Si tu veux être international chantes ton pays+ (Ludwig Van Beethoven).

Des acteurs publics et privés portés par la dynamique

Plusieurs personnalités du secteur privé ont fait le déplacement pour rencontrer les entrepreneurs marocains désireux de lancer leur business au Maroc, Mohamed Kettani, Directeur Général d’Attijariwafa Bank, Abdelatif Zaghnoun, directeur de la CDG, ainsi que plusieurs représentants du gouvernement.

« C’est un moment historique. Depuis plusieurs années nous tentons de mettre en place des réformes mais nous sommes en décalage avec les résultats du terrain. Le Maroc avance et nous avons fait un énorme bond sur l’échiquier international, je demande aux Marocains résidents à l’étranger de ne pas être spectateur. Il faut prendre des engagements. Venez nous aider à combattre la corruption, le sous-développement et la bureaucratie», a lancé Mohamed Aujjar, ministre de la justice. Une présence remarquée lors de cet évènement et un message adressé directement aux entrepreneurs qui auraient encore des doutes.

La présidente de la CGEM a précisé que « Le ministre de la justice était présent au lancement de cette 13ème région pour prendre des engagements, assurer et rassurer que le Maroc avance. Il y des droits et des devoirs que l’appareil judiciaire mets en application pour la bon fonctionnement. I est dans sa mission d’accompagner les investisseurs et de les rassurer.»

Pour le ministre délégué des MRE, Abdelkrim Benatiq, "il est fondamental de penser aux moyens d’aider les MRE, accointance entre migration et développement, nous avons 5 millions de MRE partout dans le monde, qui sont autant d’hommes et de femmes qualifiés et une interface pour un réel transfert technologique, et un pont entre les pays. Il y a 400 000 marocains qui ont un BAC+5, et 9 9000 chercheurs et scientifiques. C ‘est une richesse et une valeur ajoutée. »

Et à Aziz Zaidi porteur de ce projet à la CGEM de rajouter « les MRE sont installés dans 128 pays. Le Maroc est un hub pour les échanges commerciaux, avec les pays subsahariens. Nous avons besoin de forces pour créer du co-développement. La nouvelle génération de MeM, est très connectée et possède une expertise dans les nouveaux métiers, et font partie du capital immatériel du Maroc. »

Plusieurs entrepreneurs Marocains résidant à l'étranger sont venus présenter leurs entreprises, Choukri Moussaoui « Eternel Sun » des pays-Bas a détaillé les activités de son entreprise positionnée dans les solutions énergétiques qui collabore avec MASEN. Yasmine Bekkari s'est attaquée au marché de l'immobilier en EAU avec« Aswak Management service », Suite à son expérience dans le cabinet Ernst&Young en France, la jeune entrepreneure a ciblé Dubai. Akram Benbarek est un entrepreneur basé aux Etats-Unis. Il a créé une start up « TECHWADI » orientée vers les nouvelles technologies. Il est également à l’origine du site « Botola.ma ». Amina Ezzatari est une marocaine qui a décidé d’apporter son savoir-faire au continent avec la start up « L’Orientaliste ». Elle est basée au Congo Brazaville.

Jeudi 27 Juillet 2017 - 20:12





Nouveau commentaire :
Twitter