Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Maroc, un exemple d’expertise et d’efficience dans la lutte contre le terrorisme


Jeudi 2 Octobre 2014 modifié le Jeudi 2 Octobre 2014 - 09:43




Le Maroc, un exemple d’expertise et d’efficience dans la lutte contre le terrorisme
Il est indéniable que suite aux menaces terroristes à l’échelle mondiale, notamment africaine et européenne, le Maroc a adopté très tôt une approche sécuritaire globale qui intègre des aspects préventifs, de coopération et d’engagement dans les efforts de lutte contre le terrorisme ; une stratégie qui se base sur le triptyque sécurité religieuse, prévention sécuritaire et développement humain.

C’est pourquoi, S.M le Roi Mohammed VI a toujours tenu à ce que la lutte contre le chômage, le sous-emploi, la pauvreté, la précarité et l’exclusion soit érigée en priorité absolue dans toutes les politiques sociale.
Cette approche unique en son genre initiée par le Souverain marocain, permet d’anticiper d’éventuelles attaques terroristes mais aussi d’éradiquer ce fléau qui menace la région du Maghreb, l’Afrique et l’Europe.

Une approche novatrice en la matière qui permet la dé-radicalisation et met en exergue la consolidation des acquis démocratiques ainsi que la restructuration du champ religieux dans le but d’assurer la sécurité spirituelle des marocains contre les influences extrémistes totalement étrangères aux spécificités millénaires de l’Islam marocain.
A rappeler que l’Institution de la Commanderie des croyants, incarnée en la personne de S.M le Roi Mohammed VI, épargne au Maroc toute surenchère religieuse ; une référence religieuse, basée sur le Rite Malékite et la Doctrine Achaarite puisant dans les vertus de la modération et le juste milieu en toute chose, qui a de tout temps immunisé le Maroc des courants extrémistes.

Aussi, après avoir interdit aux préposés religieux d’exercer une activité politique ou syndicale ou même de prendre une position à caractère politique ou syndical, le Souverain marocain, en sa qualité de Commandeur des Croyants, les a instruit à respecter les principes de l’école Malékite, de la doctrine Achaarite et les constantes de Nation verrouillant ainsi le discours religieux dans les Mosquées.

Complétant sa ferme détermination à tarir les sources de l’islamisme radical, le Souverain a ordonné le 26 septembre 2014 à ses ministres de l’Intérieur, de l’Economie et des Finances et celui des Habous et Affaires Islamiques de mettre en place une commission permanente chargée du suivi sur l’état des mosquées fermées, leur réfection et leur réouverture.

Une décision qui a pour finalité d’empêcher toute tentative de récupération de ces lieux de prières à des fins politiques, de propagande ou autres.

En conclusion, l’engagement sans faille du Maroc contre le terrorisme en fait un acteur clé en matière de garantie des équilibres régionaux et un partenaire principal mais aussi une référence qui font que de nombreux pays africains et européens ont sollicité du Maroc son expertise et sa coopération. Des demandes qui ont été acceptées par le Souverain marocain.
Le Royaume du Maroc dispose donc d’une stratégie antiterroriste exhaustive qui s’appuie sur des mesures de vigilance et de sécurité, la coopération internationale et des politiques contre la radicalisation.



Jeudi 2 Octobre 2014 - 09:39

Farid Mnebhi