Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Maroc et l'Algérie pour une démarche pragmatique, progressive et ambitieuse dans les relations bilatérales


Vendredi 22 Février 2013 modifié le Vendredi 22 Février 2013 - 22:18




Le Maroc et l'Algérie pour une démarche pragmatique, progressive et ambitieuse dans les relations bilatérales
Le Maroc et l'Algérie ont convenu d'adopter une démarche pragmatique, progressive mais surtout ambitieuse pour donner une nouvelle dynamique aux relations bilatérales enclenchée depuis plus de deux ans, au terme d'une visite, mercredi et jeudi à Alger, du secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, M. Nasser Bourita.

Au cours de cette visite, M. Bourita a été reçu par le ministre algérien des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci et le ministre délégué chargé des affaires africaines et maghrébines, M. Abdelkader Messahel et a coprésidé avec son homologue algérien, M. Noureddine Aouam, une séance de travail en présence des membres des délégations des deux pays.

Cette visite, qui s'inscrit dans le cadre de la préparation de la deuxième session du mécanisme de consultation politique instauré l'année dernière entre les deux ministres des Affaires étrangères, a été l'occasion pour la délégation marocaine de mettre en exergue la volonté claire et sincère du Roi Mohammed VI de renforcer les relations entre le Maroc et l'Algérie en vue de construire un modèle de coopération fondé sur le respect mutuel, le bon voisinage et la coopération la plus renforcée possible et dans tous les domaines.

Les deux parties se sont félicitées de la cadence et de la densité des visites sectorielles effectuées au cours des deux dernières années et des premiers résultats qu'elles ont pu produire en termes de contacts, de signature de mémorandum d'entente et d'identification d'axes et de zones de coopération potentiels.

D'autres secteurs de coopération ont été identifiés et seront soumis à l'appréciation des autorités concernées, apprend-on auprès de la délégation marocaine.

La mise à jour du cadre juridique régissant la coopération bilatérale et la promotion des échanges commerciaux par l'implication de l'ensemble des acteurs économiques, ont été également à l'ordre du jour de ces entretiens.

Les deux parties ont, par ailleurs, souligné que le contexte régional et international plaide, plus que par le passé, pour l'approfondissement des relations bilatérales au bénéfice des peuples des deux pays, et au-delà au service de toute la région maghrébine et de ses partenaires européens et africains.

Outre M. Bourita, la délégation marocaine est composée de l'ambassadeur du Maroc à Alger, M. Abdellah Belkziz, du directeur du Machrek, du Golfe et des Organisations arabes et Islamiques au ministère, M. Ahmed Tazi et du directeur des affaires consulaires, M. Ali Lazraq.
Vendredi 22 Février 2013 - 15:20






1.Posté par danilo le 24/02/2013 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il y aura jamais un rapprochement avec le maroc ( 85 % des algeriens sont contre d'apres un sondage sur un journal algerien ) par ailleurs , j'attire l'attention aux marocains que 85% des algeriens sont des boumediene et boutaflika. donc aucune chance.

2.Posté par AZUK le 26/02/2013 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est pathétique de dire que vous êtes tous des boutef quand on voit l'opacité de gestion et la répression de ce régime contre son propre peule. Vous croyez que grâce à votre pétrole et à votre manne en dollars vous n'avez besoin de personnes, mais tout a une fin. Vos réserves ne sont pas à l'infini et vous n'êtes pas des gens réalistes, surtout. Heureusement que le peuple algérien, celui qui vit dans la misère, ne partage pas vos points de vue et aspire à un profond et véritable changement de sa classe dirigeante pour avoir une vie meilleure et un avenir meilleur pour ses enfants.

Nouveau commentaire :
Twitter