Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le Maroc est doté d'une "bonne pratique" en matière d'enseignement de la religion et de l'Islam modéré (responsable onusien)


Mercredi 1 Octobre 2014 modifié le Mercredi 1 Octobre 2014 - 18:14

Le Maroc est doté d'une "bonne pratique" en matière d'enseignement de la religion et de l'Islam modéré, a affirmé, mardi à New York, le Directeur exécutif de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (CTED) et Sous-Secrétaire général de l'ONU, M. Jean Paul Laborde.




Jean Paul Laborde
Jean Paul Laborde
Dans une déclaration à la MAP au siège des Nations Unies, M. Laborde a souligné que cet enseignement de la religion et de l'Islam modéré demeure "extrêmement important" pour la lutte contre le terrorisme, en particulier contre l'extrémisme violent.

M. Laborde a fait cette déclaration en marge d'une réunion de haut niveau du Comité contre le terrorisme (CTC) relevant du Conseil de Sécurité de l'ONU consacrée à la "Lutte contre l'incitation à commettre des actes terroristes motivés par l'extrémisme et l'intolérance : Approche du Maroc et expériences des autres Etats africains".

Il a, en outre, mis en exergue "la volonté très ferme du Maroc, clairement impulsée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI", pour faire réussir cet enseignement et exporter aussi ces "bonnes pratiques" pour être appliquées dans d'autres pays afin d'"éviter que ces derniers laissent le prêche de la religion à des personnes qui sont prêtes à prêcher cet extrémisme violent".

"C'est la raison pour laquelle la stratégie marocaine d'enseigner d'abord les bases fermes d'une religion authentique est extrêmement importante", a-t-il soutenu, faisant remarquer qu'elle peut être considérée comme une bonne pratique en vue de faire diminuer l'enseignement de l'extrémisme, notamment la violence liée à cet extrémisme.

Notant que les mosquées et les lieux de culte sont devenus des endroits où l'on peut faire face à l'apologie de cet extrémisme qui pousse à la violence, M. Laborde a indiqué qu'avant d'habiliter un Imam à pouvoir prêcher, les "apprentis imams doivent suivre une formation sérieuse sur la modération et l'authenticité de la religion".

Et de conclure que le Maroc a "une place de leader" aux côtés d'autres pays dans l'enseignement de cet Islam modéré et pacifique, car "il est basé sur des fondements extrêmement bien structurés".
Mercredi 1 Octobre 2014 - 08:45





Nouveau commentaire :
Twitter