Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La maire PS sortante de Mantes-la-Ville et candidate à sa propre succession, Monique Brochot, retire son soutien à une association d’activistes pro-Polisario


Vendredi 21 Mars 2014 modifié le Samedi 22 Mars 2014 - 12:07

Suite aux informations publiées hier par Atlasinfo sur le soutien de la maire socialiste sortante de Mantes-la-Ville, candidate à sa propre succession, à une association dite culturelle, connue dans tout le bassin mantois pour son activisme politique avérée en faveur du Polisario, Mme Monique Brochot a dénoncé dans un courrier la convention liant sa mairie à cette association pour le prêt d’une salle municipale dans but d’organiser une manifestation politique pro-Polisario.
« Il est hors de questions que je puisse être tenue d’ingérence dans un problème qui ne concerne absolument pas notre commune et qui dépasse largement ses frontières. De plus, je suis particulièrement sensible au bien vivre ensemble et à l’harmonie entre les peuples », écrit Monique Brochot dans un courrier adressé au président de l’association pro-Polisario, Ali Latif, dont Atlasinfo a obtenu copie.

Par Hasna Daoudi




La maire PS sortante de Mantes-la-Ville et candidate à sa propre succession, Monique Brochot, retire son soutien à une association d’activistes pro-Polisario
« Je suis alertée ce jour par un nombre important de mes administrés qui me renvoie en particulier à plusieurs articles de presse sur lesquels je suis mise ne cause pour le prêt d’une salle municipale au profit d’une association politique +pro-Polisario+ », écrit Mme Brochot dans ce courrier.

« Je n’accepterai pas, sous couvert d’une manifestation culturelle que l’on puisse ne serait-ce que supposer, que je puisse souscrire une seule seconde à une politique qui pourrait mettre en cause l’amitié franco-marocaine à laquelle je tiens et que je défendrai au non de la fraternité qui nous lie », souligne Mme Brochot dans ce courrier.

« Aussi, et compte tenu à la fois des éléments ci-dessus et du risque de troubles à l’ordre publique de la tenue d’une telle manifestation, je dénonce la convention de prêt qui vous été adressée », conclut la maire PS.

Hier, la commune de Mante-la-Ville (Yvelines), et aussi celle de Mantes-la-Jolie, était en ébullition. Des responsables associatifs ont dénoncé un marchandage électoraliste et l'instrumentalisation politique d’un conflit par des élus.

«Avec cette nouvelle action, la maire PS récidive et contribue à créer des tensions politiques dont les Mantois n’en ont pas besoin (...) Mme Brochot avait été élue pour favoriser le vivre-ensemble et non pour exacerber les communautarismes à connotation politique ", avait déclaré à Atlasinfo un responsable associatif.


Vendredi 21 Mars 2014 - 11:04






1.Posté par Mantois le 21/03/2014 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Polisario a voulu piéger la maire socialiste. Ces associations pseudo culturelles qui roulent clairement pour le Polisario doivent dire si elles font de la politique ou de la culture pour éviter de telles situations. Mais ce n'est pas que la faute de Mme Monqiue Brochot qui est une femme très à l'écoute des choses de notre quotidien. Les séparatistes font feu de tout bois et arrivent à faire croire qu'ils ont le soutien des élus alors que ces derniers ne doivent même savoir pour qui ils signent réellement une autorisation du prêt d'une salle.

2.Posté par Hoda le 21/03/2014 18:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Elle reconnaît sa faute. c'est courageux !. Mais les séparatistes ne vont pas baisser les bras, ils vont trouver un autre stratagème pour passer entre les filets.

3.Posté par Simsim le 21/03/2014 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La maire PS a été piégée à l'insu de son plein gré. N'oublions pas qu'on est en période électorale et les voix on va aller les chercher n'importe où même auprès de gens peu recommandables. Pour les politiques, seule le résultat compte et cela se fait souvent au détriment de la morale . Ne dit-on pas qu'il n'y a pas de morale en politique ?

4.Posté par Zahar le 21/03/2014 19:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Complètement d'accord , elle l'a fait à l'insu de son plein gré. Olala, courir derrière les voix, ça vous fait perdre les repères !!!

5.Posté par ikra le 21/03/2014 23:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vous informe que cette pratique du polizbel est courante partout en france et ailleurs et surtout en espagne avec l' aide des Algériens politisés aux seins des partis. Les marocains d 'Europe doivent réagir et prendre de l' avance sur ces groupuscules terroristes.

6.Posté par Alain.R le 22/03/2014 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En ce moment la gauche fait n'importe quoi !!! c'est démoralisant et pathétique: amateurisme et improvisation sont les maitres mots de son mode de gouvernance. Allez encore une cure dans l'opposition pour apprendre le métier.. !!!

7.Posté par Bamos le 22/03/2014 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à Atlasinfo pour son article daté de 20 mars intitulé: "La Maire PS sortante de Mantes-la-Ville et candidate à sa succession, Monique Brochot, drague les pro-Polisario". La réponse était immédiate car avec un peu de réflexion, on arrive à distinguer le vrai du faux.
Je voudrai rajouter que les polisarios sont des mercenaires au service de l'Algérie uniquement pour nuire au Maroc. Mais ils n'arriveront jamais car le Maroc est un grand pays qui avance à très grand pas..

Nouveau commentaire :
Twitter