Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La guerre des Le Pen ou quand la fille insiste pour tuer le père




Dans le farniente de l'été, alors que la classe politique française se recharge les batteries sur ses lieux de vacances, un feuilleton d'une violence inouïe est en train de nourrir sa chronique. Il s'agit de l'impitoyable guerre que se livre Jean Marie Le Pen et sa Fille Marine sur le leadership politique du Front national. Ce feuilleton a déjà eu sa séquence confrontation médiatique où les deux icônes de l'extrême droite ont croisé le fer de leurs argumentations. Puis il y a eu l'épisode judiciaire qui avait vu le père se remettre en selle après avoir été obligé par les instances du Parti de mettre un genoux par terre.

Par Mustapha Tossa




Le conflit entre les deux personnalités est profondément politique. Quand le père veut absolument maintenir le Front National dans sa culture d'extrême droite basée sur un mélange de xénophobie, saupoudrée de racisme assumé et d'antisémitisme non feint, la fille avait fait le choix de tenter de sortir le parti de cette période satanique qui exerçait certes une influence morbide sur certains mais qui faisait si peur a beaucoup. La fille voulait sortit le parti du statut d'épouvantail pour en faire un parti de gouvernement susceptible d'assumer des responsabilités et d'accéder un jour au pouvoir. D'où sa tendance à arrondir les angles sur des sujets traditionnellement polémiques au Front national et de renier la démarche extrémiste de son père et son insistance à vouloir l’exclure de la galaxie du FN, histoire de tenter d'expurger le parti de toutes ses démences qui font si peur.

Dans le cadre de cette confrontation dantesque entre un père qui ne veut pas s'éclipser et une héritière qui veut s'affranchir de sa tutelle politique et idéologique, cette crise a un rendez vous de vérité ce 20 août. Le Pen père est convoqué devant le bureau politique du parti pour une mesure disciplinaire. Cette rencontre avait déjà été précédée d'une déclaration fracassante de Jean-Marie Le Pen qui a du résonner fortement dans tous les états majors politiques. Il ne votera pas Marine lors des prochaines présidentielles de 2017... Une aubaine pour les autres candidats, François Hollande ou Nicolas Sarkozy, surtout quand on sait que la plupart des instituts de sondages donnaient Marine Le Pen finaliste de cette Présidentielle.

Dimanche 16 Août 2015 - 19:00



Dimanche 16 Août 2015 modifié le Dimanche 16 Août 2015 - 23:33

Nouveau commentaire :
Twitter

France | Maghreb | Atlas Eco | Société | Sport | Culture & Médias | International | Religion | Environnement | Opinion | Décryptages | Informations légales | Sience & Santé | Lu dans la presse | Fil direct | Les indiscrets | Atlas des livres | Opinions | Entretiens