Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb






La Russie abandonne Bachar al-Assad


Vendredi 14 Décembre 2012 modifié le Vendredi 14 Décembre 2012 - 14:19



La Russie abandonne Bachar al-Assad
La Russie, l’allié le plus puissant du régime de Bachar al-Assad, a pour la première fois envisagé publiquement que les rebelles pourraient prendre le pouvoir en Syrie. Un changement de ton alors que, sur le terrain, les attentats et les combats se poursuivent.

« Il faut regarder les choses en face. Le régime et le gouvernement syriens perdent de plus en plus le contrôle du pays », a déclaré jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, ajoutant ne « pas exclure » une victoire de l’opposition armée. M. Bogdanov est responsable de la diplomatie russe au Moyen-Orient. Et il semble que celle-ci soit en train de prendre un tournant important en Syrie, explique le New York Times. « Malheureusement, il est impossible d’exclure une victoire de l’opposition syrienne », a-t-il expliqué dans une déclaration publique, rapportée par l’agence de presse russe Interfax.

Ses propos allaient dans le même sens que ceux tenus au même moment à Bruxelles par le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen. « Je pense que le régime de Damas se rapproche de l’effondrement, je pense que ce n’est qu’une question de temps », a-t-il déclaré aux journalistes, après une rencontre avec le premier ministre néerlandais. Un point de vue que semblent partager des dirigeants irakiens. Le ministre des Finances de l’Irak, Rifaa al-Issawi, dont le pays a jusqu’ici évité toute prise de position publique au sujet du conflit chez son voisin, a également estimé que la chute du régime pourrait n’être qu’une question de « semaines ».

La Russie et la Syrie sont des alliés de longue date. Nombreux sont d’ailleurs les Syriens qui sont partis étudier en Russie, ces dernières décennies. Beaucoup d’entre eux se sont mariés à des Russes, avant de rentrer en Syrie, explique le New York Times. Et conscient que le régime de Bachar al-Assad pourrait s’effondrer prochainement, M. Bogdanov a expliqué qu’un plan d’évacuation des ressortissants russes en Syrie a été planifié. Mais la Russie ne précise pas s’il compte le mettre en place prochainement. L’ambassade russe à Damas a indiqué au New York Times, qu’il n’y avait pas d’intention, pour le moment, de faire évacuer la représentation diplomatique. La Russie est aussi un allié militaire de longue date de la Syrie, équipant l’armée syrienne et stationnant ses navires de guerre dans le port de Tartous.




Avec agences





Nouveau commentaire :
Twitter