Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La France appelle l'Iran à ne pas condamner à mort un pasteur apostat


Jeudi 29 Septembre 2011 modifié le Jeudi 29 Septembre 2011 - 15:02

La France "est vivement préoccupée par la possible condamnation à mort de Youssef Nadarkhani", un pasteur accusé d'avoir changé de religion, ont déclaré jeudi les autorités françaises.




Youssef Nadarkhani
Youssef Nadarkhani
La condamnation de Youssef Nadarkhani "constituerait une violation du Pacte international sur les droits civils et politiques auquel l'Iran a librement souscrit ainsi que de la Constitution iranienne qui garantit la liberté de religion et de croyance", a affirmé le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero.

M. Nadarhkani, 32 ans, musulman converti au christianisme à l'âge de 19 ans et devenu pasteur d'une petite communauté évangélique baptisée "Eglise d'Iran", a été arrêté en octobre 2009 et condamné à mort par une cour d'appel en septembre 2010 pour apostasie en vertu de la charia (loi islamique) en vigueur en Iran.

La Cour suprême a annulé ce verdict début juillet, et renvoyé l'affaire devant le tribunal de Rasht (nord de l'Iran), d'où le pasteur est originaire, en demandant à l'accusé de se "repentir", ce qui permettrait l'annulation des poursuites en vertu de la charia. Les audiences se sont achevées mercredi.

Jeudi 29 Septembre 2011 - 14:40

Source AP




Nouveau commentaire :
Twitter