Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





L'institut britanique "Chatham House" salue l'approche marocaine pour le règlement de la question du Sahara


Vendredi 22 Novembre 2013 modifié le Vendredi 22 Novembre 2013 - 19:56




L'institut britanique "Chatham House" salue l'approche marocaine pour le règlement de la question du Sahara
L'institut royal britannique des questions internationales, "Chatham House", basé à Londres, a salué jeudi l'approche adoptée par le Maroc pour le règlement de la question du Sahara, laquelle est fondée sur le développement socio-économique.

Le Roi Mohammed VI "a donné un nouvel élan à un plan d'envergure de mégaprojets au Sahara dans le but de générer des postes d'emploi, garantir une répartition équitable des ressources et développer de meilleures infrastructures, le but étant d'améliorer la situation des droits de l'Homme par un développement socio-économique", souligne l'institut dans une analyse de la directrice de son département Moyen-Orient/Afrique du Nord, Mme Claire Spencer.

Cette approche est compatible avec le plan de régionalisation, proposé en 2011 pour l'ensemble du territoire marocain, indique Mme Spencer, qui rappelle également le plan d'autonomie proposé en 2007 par le Maroc pour régler la question du Sahara sous sa souveraineté.

La volonté affichée par le Maroc pour améliorer les conditions de vie de la population sahraouie confirme que les doléances formulées sont principalement d'ordre économique et social et non politique, estime Mme Spencer, soulignant que les plans de développement mis en oeuvre dans cette région sont de nature à prémunir les jeunes contre les menaces sécuritaires qui planent sur la zone sahélo-saharienne.

Dans ce sens, la chercheuse a appelé à accorder à l'approche marocaine l'attention qu'elle mérite d'autant plus que l'expérience du Royaume est "distinguée" par rapport aux pays dits du "printemps arabe" où les questions politiques sont prioritaires et les revendications socio-économiques sont reléguées au deuxième rang.

Mme Spencer a également appelé à encourager le Maroc à répondre aux attentes économiques et sociales des habitants du Sahara comme prélude à un processus politique équilibré tout en plaçant cet effort dans le contexte plus large des préoccupations sécuritaires régionales.

La communauté internationale, notamment l'Occident, "doit accorder le soutien financier et technique nécessaire pour la concrétisation de la vision du Roi Mohammed VI" pour le développement du Maroc "qui devra à coup sûr contribuer à la concrétisation des objectifs sécuritaires de l'Occident dans la région", a-t-elle indiqué.

Un tel soutien à cette vision royale pour le développement de la région du Sahara demeure "la meilleure approche constructive" à la défense des droits humains, note la chercheuse, qui n'a pas manqué de qualifier de "provocatrice" l'attitude de l'Algérie au sujet de la question des droits de l'Homme au Sahara.

"Promouvoir le progrès économique et social, tel que proposé par le Roi Mohammed VI pour le Sahara, montre la voie à suivre pour faire avancer les droits de l'Homme dans toute la région du Moyen-Orient et d'Afrique du nord", a-t-elle ajouté, qualifiant l'approche du Souverain de "novatrice".

Vendredi 22 Novembre 2013 - 18:12





Nouveau commentaire :
Twitter