Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'UpM , une plateforme privilégiée de partenariat pour des réponses concrètes aux différents enjeux (Bouaida)


Vendredi 27 Novembre 2015 modifié le Vendredi 27 Novembre 2015 - 05:09




Le Maroc adhère à l'ambition d'ériger l'Union pour la Méditerranée (UpM) en plateforme privilégiée de dialogue et de partenariat mutuel afin d'apporter des réponses communes et concrètes aux différents enjeux de la région euro-méditerranéenne, a souligné jeudi à Barcelone la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida.

Intervenant lors d'une réunion informelle des ministres des affaires étrangères des pays de l'UpM organisée à l'occasion du 20è anniversaire du lancement du processus de Barcelone, Mme Bouaida a mis l'accent sur l'engagement du Maroc en faveur de l'Union.

Elle a rappelé dans ce sens l'appui du Royaume à la labellisation de 33 projets retenus par l'UpM, ajoutant que le Maroc participe à 26 d'entre eux soit en tant que promoteur soit en tant que bénéficiaire.

Mme Bouaida a, en outre, affirmé que les défis de la Méditerranée doivent être aujourd'hui abordés selon une approche fondée sur des stratégies macro-régionales et autour de priorités bien ciblées permettant une articulation optimale et une cohérence entre les volets bilatéral, régional ou sous-régional des différentes initiatives autour du pourtour méditerranéen.

L'expérience du dialogue en Méditerranée occidentale 5+5, dont le Maroc est coprésident avec la France, devrait être appuyée par les instruments de la PEV en vue de construire des initiatives pilotes pour toute la région, a-t-elle fait observer.

S'agissant de la dimension économique et afin de mettre en place une zone de libre-échange et de prospérité partagée en Méditerranée, la ministre déléguée a expliqué que l'instauration d'un cadre ambitieux et incitatif des investissements du nord en direction des pays sud-méditerranéens est de nature à favoriser la création de véritables relais de croissance pour l'Europe.

Dans ce contexte, Mme Bouaida a indiqué que l'approfondissement du partenariat triangulaire via la réalisation de projets économiques mutuellement avantageux dans des secteurs tels que l'énergie, les transports, les technologies de l'information, la lutte contre le changement climatique, ou encore l'innovation, la santé et la sécurité alimentaire, sont autant de domaines où la coopération doit être renforcée.

Par ailleurs, elle a souligné que le Maroc demeure convaincu que la mise en place d'un espace euro-méditerranéen de paix, de stabilité et de prospérité partagée passe par une relance crédible et sérieuse de la construction maghrébine et par la prise en charge de la dimension africaine.

Vendredi 27 Novembre 2015 - 05:07





Nouveau commentaire :
Twitter