Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




L'Algérie doit cesser de s'ingérer dans le dossier du Sahara (Lahcen Mahraoui)


Lundi 25 Mai 2015 modifié le Lundi 25 Mai 2015 - 17:34

La communauté internationale est appelée à exercer des pressions sur l'Algérie pour qu'elle cesse de s'ingérer dans le dossier du Sahara et s'implique d'une manière sérieuse dans la résolution de ce conflit régional qui n'a que trop duré, a indiqué l'universitaire et membre du Conseil Royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS) Lahcen Mahraoui.




L'Algérie doit cesser de s'ingérer dans le dossier du Sahara (Lahcen Mahraoui)
Dans un entretien accordé à l'agence MAP en marge d'un colloque tenu les 21 et 22 mai à Bordeaux sur le thème "sécurité et développement : le cas du Sahara marocain", M. Mahraoui a souligné que la communauté internationale, qui a qualifié de sérieuse et crédible l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara, doit exercer des pressions sur le régime algérien et son acolyte le Polisario, pour s'impliquer dans des négociations sérieuses sur la base de cette initiative en vue de clore définitivement ce conflit, selon le principe de ni vainqueur ni vaincu.

La résolution de ce différend, a-t-il expliqué, permettra d'entamer le processus d'édification maghrébine et de renforcer la stabilité et la sécurité de la région et de son voisinage euro-méditerranéen face à la montée des menaces terroristes, faisant remarquer que le régime algérien, qui tente de jouer un rôle politique en Libye et au Mali, mobilise tous les moyens pour soutenir la thèse séparatiste, à travers un soutien politique et financier à cette entité fantoche. Il, a, à cet égard, rappelé les conditions de création du Polisario pour servir de marionnette au régime d'Alger afin de porter atteinte à l'intégrité territoriale du Maroc, attribuant à l'Algérie et ses protégés du polisario la responsabilité de la persistance de ce conflit régional.

M. Mahraoui a aussi affirmé que ce conflit a des conséquences dramatiques sur la population des camps de Tindouf qui a beaucoup souffert d'une direction corrompue et inique qui profite de ses souffrances et s'enrichit à leurs dépens grâce au détournement de l'aide humanitaire internationale destinée à cette population. Il a, d'autre part, prévenu que face à l'absence de toute perspective dans les camps de la honte, les jeunes parmi cette population séquestrée peuvent se tourner vers le crime transfrontalier dont le terrorisme et le trafic de tout genre, ce qui constituerait une menace à la stabilité et la sécurité dans la région du Maghreb.

M. Mahraoui a, par ailleurs, mis en exergue les efforts déployés durant plus de 40 ans par le Maroc pour le développement de ses provinces du sud, notant que cette région réalise l'un des meilleurs indicateurs de développement humain au niveau national, rappelant que la régionalisation avancée permettra de consolider la démocratie locale.

Après avoir souligné que l'autonomie est une forme d'autodétermination qui permettra à la population de la région de gérer ses propres affaires dans le cadre de la souveraineté nationale et de l'intégrité territoriale du Royaume, M. Mahraoui a noté que le Sahara marocain est appelé à jouer un rôle central dans la coopération sud-sud en tant que passerelle traduisant la dimension africaine du Maroc.

Lors de ce séminaire, M. Mahraoui a animé deux conférences sur les thèmes "le conflit du Sahara et la stabilité de la région" et "le développement économique et social des provinces du sud du Maroc".

Lundi 25 Mai 2015 - 12:01

Source MAP





1.Posté par Rhazoini le 25/05/2015 18:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Maroc devrait attaquer directement l''Algérie pour qu''elle cesse de lui coller au pied lui entravant le développement socioeconomique de sa population. De quel droit les dirigeants algerois s''immiscent-ils ds nos affaires internes?

2.Posté par bilal le 25/05/2015 20:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est à l'ONU et au conseil de sécurité de résoudre ce problème.

Nouveau commentaire :
Twitter