Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Huffington Post: l'Algérie et le Polisario doivent se rendre à l'évidence et embrasser les vertus du plan d'autonomie au Sahara


Vendredi 5 Février 2016 modifié le Vendredi 5 Février 2016 - 21:04

L'Algérie et le Polisario doivent se rendre à l'évidence et embrasser les vertus du plan d'autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, seule option à même de garantir la prospérité, la stabilité et la sécurité dans la région, écrit vendredi le Huffington Post.




Huffington Post: l'Algérie et le Polisario doivent se rendre à l'évidence et embrasser les vertus du plan d'autonomie au Sahara
"Le Maroc a mis sur la table la proposition d'une large autonomie permettant aux populations de la région de gérer leurs propres affaires", rappelle l'auteur de cette analyse, Ahmed Charai, éditeur et membre du conseil d'administration de plusieurs think tanks US, en faisant observer que rien ne justifie la perpétuation d'un conflit qui date de la guerre froide.

Aujourd'hui, note le Huffington dans cette contribution sous le titre "Une chance rare pour la paix dans un contexte de guerre et de migration", qu'aussi bien l'Algérie que le Maroc "font face aux visées extrémistes, d'autant plus que des membres du Polisario sont devenus une force d'appoint à des groupes terroristes et trafiquants de drogues transnationaux".

Citant +Le Quotidien d'Oran+, le journal US fait remarquer que cette "publication généralement pro-gouvernementale a averti que la menace terroriste doit pousser le gouvernement algérien à reconsidérer son soutien au Polisario", ajoutant qu'"aujourd'hui, des leaders politiques et du monde des affaires commencent à dire la même chose".

"En effet, un ancien premier ministre, poursuit le Huffington Post, affirme désormais ce qui était hier impensable : Il est temps de se départir du soutien aux séparatistes du Polisario en échange de l'union régionale contre le terrorisme".

La situation est devenue "intenable" dans les camps de Tindouf, dans la mesure où la jeune génération commence à appréhender la réalité malheureuse où elle vit avec un œil critique et une attitude révoltée, indique le quotidien US, qui observe que cette jeunesse, sans perspectives d'avenir, ne tolère plus la paupérisation des camps de Tindouf, et leur instrumentalisation par les dirigeants du polisario.

Le Huffington Post relève, d'autre part, que la montée en puissance des groupes terroristes affiliés à Daesh et à Al-Qaeda dans la région "a changé les priorités des Etats-Unis et de l'Europe, en ce sens que les attaques meurtrières à Paris et la crise migratoire dans le vieux continent ont raffermi l'OTAN dans sa profonde conviction de maintenir et préserver la stabilité en Afrique du nord".

"L'Algérie elle-même est en train de changer sous l'effet d'une décennie de lutte contre l'islamisme radical et de la chute des cours du pétrole qui a gonflé de manière exponentielle la dette, poussant le pays au bord de la crise financière", relève-t-on encore, en soulignant que dans ces conditions, le soutien aux séparatistes devient de plus en plus difficile à soutenir financièrement et politiquement.

"Pour les populations des camps de Tindouf, la situation actuelle rappelle celle des habitants de Berlin-Est du temps de la guerre froide, dans la mesure où elles sont réduites à constater impuissantes la prospérité -de l'autre côté - à laquelle elles aspirent", fait observer le Huffington Post.

L'influent journal américain, qui a illustré cette analyse avec la vidéo de l'arrivée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Laâyoune, jeudi en début de soirée, met en exergue le développement tous azimuts que connaissent les provinces du sud grâce à la stratégie de développement du Souverain.

Et de rappeler les milliards de dollars que le Maroc a investis dans cette partie du Royaume, qui a vu l'édification de projets structurants de grande envergure, d'écoles, d'hôpitaux, d'autoroutes, et d'hôtels entre autres, ainsi que dans le domaine des énergies renouvelables où "le Maroc se positionne à l'avant-garde dans la région".

Dans ce sens, le quotidien indique que la mise en service officielle de la première centrale "Noor I" du complexe solaire "Noor-Ouarzazate" aura un impact sur l'économie marocaine et particulièrement au Sahara.

Tous ces projets "ont changé la vie des populations des provinces du sud", constate la publication US, affirmant que "les populations séquestrées dans les camps de Tindouf aspirent à partager cette vie et à jouir de cette prospérité dans la liberté au sud du Maroc".

Vendredi 5 Février 2016 - 17:24

Source MAP




Nouveau commentaire :
Twitter