Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Guéant assure que ses propos ne visaient pas les musulmans français


Mardi 7 Février 2012 modifié le Mardi 7 Février 2012 - 18:00




Guéant assure que ses propos ne visaient pas les musulmans français
Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a assuré mardi dans une lettre au Conseil français du culte musulman (CFCM) que ses propos controversés sur les civilisations ne visaient pas les musulmans français.

"Mon propos de bon sens et d'évidence ne visait aucune culture en particulier, ni nos concitoyens de confession musulmane qui respectent et adhèrent pleinement aux valeurs de la République, et dont la République respecte et protège les croyances", précise le courrier de M. Guéant adressé à Mohammed Moussaoui, président du CFCM, et dont l'AFP a obtenu copie.
Mardi 7 Février 2012 - 14:23






1.Posté par Farid Mnebhi le 07/02/2012 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il me semble qu'il y a un gros menteur dans cette affaire. Je vous communique une autre version publiée, ce matin 07 février 2012, par le Monde.

Guéant répond au Conseil français du culte musulman

publié le 07 février 2012 à 10:28


Claude Guéant, le 2 décembre 2011, à Paris.
Le ministre de l'intérieur Claude Guéant a maintenu, mardi 7 février, sur Canal+ ses propos très polémiques selon lesquels "toutes les civilisations ne se valent pas". "Ce n'est pas une civilisation en particulier" qui était visée par ses propos du week-end, a-t-il répété, mais "nous avons en France des valeurs, nous y tenons et pour nous tout ne se vaut pas".
Les propos de M. Guéant, qui marquent le début d'une offensive à droite sur les thèmes de l'immigration ou de la sécurité, ont notamment suscité la réaction du Conseil français du culte musulman (CFCM) qui a demandé, lundi, à M. Guéant de dire qu'il ne visait pas "la civilisation musulmane", dans une lettre envoyée par son président, Mohammed Moussaoui.
"CE QUI EST EN CAUSE, C'EST LA RELIGION MUSULMANE"
Le ministre de l'intérieur a confirmé "avoir reçu" cette lettre et a répondu sur Canal+ : "Le président du CFCM me demande de lui donner des assurances sur le fait que mes propos "ne visent pas la civilisation musulmane". Je lui réponds que pour moi, ce qui est en cause, c'est la religion musulmane. Les musulmans de France réprésentent la deuxième religion dans notre pays (...) et la République protège leurs croyances et favorise la pratique de leur culte (...) Ce que j'ai dénoncé dans mes propos, c'est le relativisme du Parti socialiste."

Il est donc clair que cet individu visait les musulmans . Farid Mnebhi

Nouveau commentaire :
Twitter